Inforpress Cabo Verde assinala Dia das Pessoas com Deficiência com Unified Sports envolvendo políticos e diplomatas Inforpress Brava: Jovem defende que investir na plantação de capim elefante diminui os efeitos da seca na criação animal  Inforpress Associação Business Angels de Cabo Verde quer fomentar sector do empreendedorismo no país AIP La CEI en campagne pour des élections sans violence AIP Bolloré transport et Logistics présente son expertise sur la gestion des concessions portuaires à « Expo Dubaï 2020 » AIP Le Sénat retourne une loi à l’Assemblée nationale APS OUVERTURE À DAKAR DE LA 1ERE ÉDITION DU FORUM YOUTHCONNEKT SAHEL 2021 APS MACKY SALL : « LE PONT DE ROSSO SERA UN PUISSANT TRAIT D’UNION ENTRE L’AFRIQUE DU NORD ET L’AFRIQUE SUBSAHARIENNE » APS UNE SÉANCE DE DÉDICACE DU ROMAN ‘’MURAMBI, LE LIVRE DES OSSEMENTS’’, JEUDI APS VIH : 16% DES PVVIH IGNORENT LEUR STATUT SÉROLOGIQUE (RESPONSABLE)

Côte d’Ivoire-AIP/ Covid-19 : Le MHSP déplore une baisse des consultations prénatales


  31 Mai      39        Justice (1313), Santé (12194),

   

Abidjan, 31 mai (AIP)- Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MHSP) déplore une baisse des consultations prénatales (CPN1), de mars à avril 2020, comparativement à la même période en 2019.

L’annonce a été faite samedi par la conseillère du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Edith Kouassi, lors du point de presse du gouvernement sur la Covid-19 animé au cabinet du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, sis au Plateau.

« Il y a aussi une baisse des accouchements en milieu hospitalier d’environ 1348 par rapport à la même période en 2019. Le taux de décès maternel en Côte d’Ivoire fait partie des plus élevés au monde. Si cette faible fréquentation des structures de santé perdure, elle aggraverait davantage la situation antérieure déjà préoccupante de la santé de la mère », a ajouté Dr Edith Kouassi.

Elle a souligné que la baisse de la disponibilité en produits sanguins impacte également la prise en charge efficiente au niveau de la santé de la mère et de l’enfant dans la gestion des anémies ou des hémorragies. « Cela cause des décès maternels, néonatals, infantiles ou infanto-juvéniles », a-t-elle indiqué.

Face à cette situation, la conseillère du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique invite les populations en général et les mères en particulier à avoir recours précocement aux services de santé en cas de maladie ou autres besoins de santé, afin de préserver les différents acquis obtenus.

« Contrairement aux services de la santé de la mère et de l’enfant, ceux de la planification familiale ont par contre connu une hausse de fréquentation de plus de 23.000 usagers par rapport à 2019 », a conclu Dr Edith Kouassi.

(AIP)

tg/ako/kp

Dans la même catégorie