APS LES COURS EN PRÉSENTIEL SUSPENDUS DANS LES UNIVERSITÉS POUR UNE SEMAINE AIP Législatives 2021: Le candidat RHDP félicite celui du PDCI-RDA à Daoukro AIP Législatives 2021: Le RHDP gagne trois sièges sur quatre à Aboisso et à Tiapoum ANP L’édition 2021 de la Journée Internationale de la Femme célébrée autour du « Leadership féminin dans un contexte de COVID-19 ANP Situation sociopolitique au Sénégal : La Commission de la CEDEAO appelle toutes les parties prenantes au calme et à la retenue ANP Violences post-électorales au Niger : La coalition « Bazoum 2021 » appelle à la préservation de la quiétude sociale APS LE COVID-19 DOIT AMENER A REPENSER LA PLACE DE LA FEMME, SELON UNE SPÉCIALISTE DU GENRE APS LA GENDARMERIE MET EN GARDE CONTRE LE PILLAGE DE SES CASERNES APS LES IBADOU RAHMANE LANCENT UN APPEL À LA RETENUE APS ALIOUNE BADARA CISSÉ À MACKY SALL : ‘’C’EST VOTRE VOIX QUE LE PEUPLE VEUT ENTENDRE’’

Côte d’Ivoire-AIP/ COVID – 19 : Le préfet de Divo exige zéro tolérance pour les réfractaires aux mesures barrières


  5 Février      10        Santé (9593),

   

Divo, 05 fév 2021 (AIP) – Le préfet de la région du Lôh-Djiboua, préfet du département de Divo, Kouakou Assoman, a instruit les forces de sécurité à ne tolérer dorénavant aucune entorse à l’observation des mesures barrières contre la COVID-19 de la part des populations, des transporteurs et de toutes autres services publics ou privés, ouverts au public.

M. Kouakou a donné ces instructions, mercredi 03 février 2021, à la réunion hebdomadaire du Comité départemental de lutte contre les épidémies, tenue à la préfecture de région. Selon la décision prise par l’autorité préfectorale, conformément aux décisions du Conseil national de sécurité (CNS), tout usager qui arrive dans un service public ou privé et qui ne porte pas de cache-nez doit être systématiquement refoulé.

Il a demandé aux forces de sécurité d’être autant intransigeants au niveau du secteur du transport, l’un des vecteurs importants de propagation du coronavirus. Concernant les taxis urbains, il est demandé aux agents de l’ordre de vérifier que le chauffeur ne prend pas plus de trois passagers, sinon il doit faire descendre les passagers de trop, et en cas de récidive, appliquer les sanctions prévues, dont la mise en fourrière du véhicule.

Ces mesures, a-t-on noté, ne sont pas des dispositions nouvelles mais les mêmes, prises par le gouvernement, lors de la première vague de la pandémie en 2020. « En plus du cache-nez obligatoire pour le chauffeur et les passagers, quelque que soit le type de transport en commun qui ne respecte pas les mesures éditées, vous l’arrêtez et le faites retourner à sa gare pour y descendre les passagers de trop », a insisté le préfet. Il a également exigé l’arrêt de la pratique des sports collectifs dans les quartiers.

Une semaine après le nouveau point de la situation de la pandémie de la COVID-19 dans la région du Lôh-Djiboua, le directeur départemental de la Santé et de l’Hygiène publique de Divo, Dr Kodji Florent, a indiqué que cette situation reste actuellement stationnaire. Ainsi, sur 12 cas confirmés, dont quatre actifs, la semaine dernière, il ne reste plus personne en traitement, les quatre cas actifs, suivis à Abidjan, ont été déclarés guéris cette semaine.

Dans la même catégorie