APS JOSEPH KOTO SE VERRAIT PLUS À LA TÊTE D’UNE ÉQUIPE NATIONALE QUE D’UN CLUB APS COVID-19 : DAKAR ET THIÈS RESTENT SOUS COUVRE-FEU POUR HUIT JOURS SUPPLÉMENTAIRES APS RÉFRACTAIRE AU TRAFIC D’INFLUENCE, MARÈME FAYE SALL POUR DES SOLLICITATIONS DIRECTES APS JOSEPH KOTO : ‘’C’EST DIFFICILE DE SUIVRE LE CHAN SANS LE SÉNÉGAL’’ APS LA MAIRIE DE DIAMNIADIO ADOPTE UN BUDGET ANNUEL DE PRÈS DE 3,4 MILLIARDS DE FRANCS CFA APS DES SCIENTIFIQUES SE PENCHENT SUR LA FIABILITÉ DES VACCINS CONTRE LE COVID-19 APS DES SÉNÉGALAIS DE PROVINCES CATALANES RÉCLAMENT UN CONSULAT DE PROXIMITÉ APS ABDOULAYE DIOP : « CHEIKH NGAÏDO BÂ ÉTAIT REMARQUABLE PAR SON ÉLÉGANCE SUR TOUS LES PLANS » APS GRAINES D’ARACHIDE : PLUS DE 46.000 TONNES COLLECTÉES, SELON MODOU DIAGNE FADA AIP COVID-19: Des cas graves en réanimation et sous assistance respiratoire (Ministère)

Côte d’Ivoire-AIP/ Des chefs traditionnels plaident pour le renforcement de la sécurité dans la sous-préfecture de Kanzra


  13 Décembre      18        Securité (1794),

   

Zuénoula, 12 déc 2020 (AIP) – Le chef canton Mangourou, Alexis Kié Bi, plaide auprès du président de la République pour le renforcement de la sécurité dans toute la zone de Kanzra (Zuénoula).

Il s’est exprimé au nom des chefs traditionnels de la sous-préfecture de Kanzra au terme d’une tournée de sensibilisation pour la paix et la cohésion sociale au domicile du chef du village de Zorofla, Zougoula Bi Gooré Edmond, samedi 05 décembre 2020.

Selon le porte-parole des chefs traditionnels, Zougoula Bi Gooré Edmond, la sous-préfecture de Kanzra est sujette à de nombreux braquages pendant les périodes de traite des produits agricoles notamment le cacao et l’anacarde. Une situation difficilement supportée par les populations à majorité des planteurs qui vivent dans une grande anxiété face à la recrudescence des vols à mains dans les domiciles et des coupeurs de route, a-t-il fait savoir.

Les chefs traditionnels à travers leur représentant, ont suggéré le renforcement de la sécurité avec l’envoi des équipes de patrouilles des forces de défense et sécurité dans la zone considérée comme le pilier du développement agricole du département de Zuénoula en dépit de sa proximité avec les villes de Bédiala et de Vavoua, dans la région du Haut-Sassandra.

Outre le renforcement de la sécurité, les chefs coutumiers ont également émis le vœu que les gendarmes qui exercent dans la zone puissent être doté de moyens matériels et humains pour leur permettre de faire face à toute éventualité.

Le chef de délégation, Dr Eustache Gooré Bi qui a conduit la mission de sensibilisation en faveur de la paix et de la cohésion sociale dans la localité, a dit avoir pris bonne note et a promis aux chefs du canton Mangourou qui compte 19 villages et campements associés, de mettre tout en œuvre afin que les attentes trouvent un écho favorable.

Dans la même catégorie