AIP Législatives 2021: La CEI appelle à des élections apaisées à Aboisso AIP Législatives 2021 : La direction de campagne de la tête de liste RHDP, Man sous-préfecture et Sangouiné, ratisse pour le candidat Blon AIP Législatives 2021: L’influence des coupures intempestives d’électricité sur la campagne à Tiébissou. INFORPRESS Tribunal Constitucional confirma José Augusto Fernandes como presidente do PTS INFORPRESS Santiago: Câmara de Santa Catarina e Embaixada da França reforçam cooperação INFORPRESS Futebol/Fogo: Campeonatos do primeiro e segundo escalões arrancam este fim-de-semana INFORPRESS Orlando Pantera é homem do futuro que precisa ser mais conhecido e debatido – Princesito INFORPRESS Boa Vista: Grupo de sindicalistas anuncia concentração de trabalhadores para sábado em Sal-Rei INFORPRESS Legislativas/Maio: PAICV preparado para conseguir um “bom resultado” – mandatário INFORPRESS Câmara de Comércio do Barlavento abre Incubadora Multissetorial de São Vicente

Côte d’Ivoire-AIP/ Des comités de veille et de cohésion sociale installés dans l’Agnéby-Tiassa


  19 Février      13        Société (29441),

   

Agboville, 19 fév 2021 (AIP) – Le Médiateur de la République a installé, mercredi 17 et jeudi 18 février 2021, des comités de veille et de suivi de la cohésion sociale dans la région de l’Agnéby-Tiassa, notamment dans les départements d’Agboville et de Sikensi où des affrontements inter-communautaires ont eu lieu pendant la période de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Cette initiative dont l’objectif est de renforcer la paix et la cohésion entre les différentes communautés était assortie d’une mission spécifique de conciliation à Attobrou (département d’Agboville), sanctionnée par la mise en place d’un comité ad’hoc.

Le sous-directeur du renforcement de la cohésion sociale, Kla Konan Benjamin, représentant le Médiateur de la République Adama Tounkara et d’autres intervenants dont le préfet de région, Siendou Coulibaly, ont exhorté les populations à préserver l’harmonie sociale et le vivre-ensemble dans la paix, surtout à l’approche des élections législatives du 6 mars 2021.

Pour le département d’Agboville deux plateformes de cohésion et de maintien de la paix au niveau départemental et sous-préfectoral ont été installées avec un cahier de charge défini. Elles comprennent des chefs religieux et traditionnels, des leaders communautaires, des jeunes et des femmes.

Elles doivent sensibiliser entre autres les responsables locaux des partis politiques au pardon et à la tolérance, exhorter les jeunes à la non-violence et à l’acceptation de la différence, les encourager à recourir au dialogue pour la résolution des conflits etc.

Dans le cadre des missions de conciliation conduites par le Médiateur de la République dans les localités ayant vécu des affrontements inter-communautaires pendant la période de l’élection présidentielle, il est prévu d’installer des comités de veille, notamment à Tiassalé pour l’Agnéby-Tiassa. Le bilan à la date du 10 février 2021 était dit-on, de 66 comités installés sur une prévision de 121 sur le territoire national.

(AIP)

Dans la même catégorie