APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE) ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 32 NOVOS CASOS E 17 RECUPERADOS GNA Protect Children from contracting COVID-19- DCE GNA Court remands businessman for defrauding by false pretenses GNA ‘Amewu’s magic’ will be replicated in Akatsi North next election – DCE GNA Applicant has not shown exceptional circumstance for review application of interogatories- EC

Côte d’Ivoire-AIP/ Des organisations de droits des enfants sensibilisent sur la justice juvénile réparatrice


  30 Décembre      16        Société (27691),

   

Abidjan, 30 déc 2020 (AIP)- Le Bureau international catholique de l’enfance (BICE) et son partenaire, l’ONG Dignité et droits pour les enfants en Côte d’Ivoire (DDE-CI), ont organisé mercredi 30 décembre 2020, à Abidjan, un atelier sur la justice juvénile réparatrice, à l’attention d’une vingtaine de participants dont des officiers de police, des éducateurs de service de la protection judiciaire de l’enfance et de représentants d’ONG.

Selon une note d’information transmise à l’AIP, les deux structures organisatrices de l’atelier, qui s’est tenu au siège du BICE, dans la commune du Plateau, ont élaboré deux affiches de sensibilisation sur la question, ceci dans le cadre du programme Enfance sans barreaux (ESB).

Ces affiches, aux dires du chargé de programme sur la justice juvénile à DDE-CI, Eric Mémel, ont pour but d’exhorter les intervenants à recourir aux mesures de rééducation des mineurs à qui est imputée une infraction plutôt qu’à leur emprisonnement immédiat.

« La justice juvénile réparatrice qui prend en compte les intérêts des parties en tant qu’auteurs, victimes et communautés, est celle qu’il convient d’appliquer », a suggéré M. Mémel.

Des exemplaires des affiches ont été remis aux participants à la fin de la cérémonie. Une phase de diffusion des affiches auprès des communautés et autres entités est prévue dans les jours à venir.

(AIP)

fmo

Dans la même catégorie