GNA ‘Achisco 92′ Group congratulates Mad. Owusu-Banahene, Bono RM designate GNA Police retrieves stolen coffin from burial service GNA Hunger Project Ghana hands over Epicentre to community AIP Côté d’Ivoire-AIP/ L’ONG Verbatims remet deux infrastructures communautaires réhabilitées à Biankouma-village AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet d’Issia exhorte les acteurs politiques à une campagne apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La fondation Konrad et le RAIDH appellent les populations de Man à la culture de la paix durant les législatives AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La société civile et le ministère de l’Intérieur appellent les populations de Man à des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le « One Stop Center » de Bouaké officiellement ouvert AGP Election à la CAF 2021 : cinq candidats lancés dans la course à la présidence AGP Siguiri/ Administration : Prise de fonction du nouveau secrétaire général

Côte d’Ivoire-AIP/ Des populations de Séguéla souhaitent le déclassement d’une partie du ranch de la Marahoué


  4 Février      8        Agriculture (1957),

   

Séguéla, 04 févr 2021 (AIP) – Les populations de Nandalla, par la voix de leur porte-parole, Dosso Nemassé, souhaitent le déclassement d’une partie du ranch de la Marahoué afin de disposer de surfaces cultivables qui se font de plus en plus rares, au cours d’une visite effectuée par le préfet Diarrassouba Karim dans cette localité située à 42 kilomètres de Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou).

« Nos parents, nos femmes, nos jeunes souhaitent le déclassement d’une partie du ranch. Nous n’avons plus de terre cultivable. Cela est un véritable problème », a plaidé M. Dosso sous les ovations nourries des personnes présentes à la cérémonie qui avait pour clou la remise de l’arrêté de nomination du chef de village, Dosso Kessé.

Le ranch de la Marahoué, d’une superficie de 100 000 hectares, occuperait ‘’plus de 50% des terres arables du village’’, selon Dosso Nemassé qui, rappelle-t-on, est le secrétaire général de la Mutuelle de développement de Nandalla (MUDEN).

« Aujourd’hui, pour pratiquer l’agriculture à Nandalla, il faut se lever très tôt. Nos parents sont obligés de se battre avec les gens du village voisin de Tonhoulé à cause de ce problème de terre », a-t-il ajouté, souhaitant que les limites du ranch soient repoussées pour également consolider la cohésion sociale.

Créé en 1975, le ranch de la Marahoué avait pour objectif la diffusion de races améliorées de taureaux, taurillons et génisses en milieu paysan.

Dans la même catégorie