APS UGB : LES ÉTUDIANTS PROTESTENT CONTRE L’INSÉCURITÉ DANS LE CAMPUS APS LA FAO VA METTRE EN ŒUVRE UN PROJET D’INNOVATION AGRICOLE AU SÉNÉGAL APS CONTRE LE CORONAVIRUS, LA VACCINATION ET LE RESPECT DES MESURES BARRIÈRES PRÉCONISÉS INFORPRESS Governo destaca impacto social do programa “Bolsa de Acesso à Cultura” no combate à exclusão social INFORPRESS Ilha do Sal: Artesãs salenses movimentam exposição “Arte no feminino” anunciando o mês da mulher INFORPRESS Câmara da Praia lança candidaturas para financiamento de projectos culturais e criativos INFORPRESS Ordem dos Advogados de África aconselha Cabo Verde a libertar “imediatamente” Alex Saab INFORPRESS Escola Secundária Regina Silva homenageia músico Orlando Pantera INFORPRESS Futebol/ Santiago Norte: Jovem treinador “Maie” comanda Inter Cutelo com olhos postos no título INFORPRESS Câmara da Praia lança candidaturas para financiamento de projectos culturais e criativos

Côte d’Ivoire-AIP/ Des travaux de deux châteaux d’eau engagés dans le Moronou pour alimenter cinq localités


  21 Février      10        Société (29363),

   

Yobouessou, 21 fév 2021 (AIP)- Le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba, a procédé, samedi 20 février 2021, au lancement des travaux de deux châteaux d’eau du système multi-villages à Afferé 2 et à Yobouessou, des localités situées dans la sous-préfecture d’Andé (département de Bongouanou, région du Moronou) pour alimenter cinq localités en eau potable.

Cette cérémonie était parrainée par l’Inspecteur général d’Etat, Théophile Ahoua N’Doli, fils de la région du Moronou. Les localités bénéficiaires du projet sont Afferé 1 et 2, Yobouessou, Bénéné 1 et 2.

Selon M. Tchagba, les travaux du château d’eau d’Afferé 1 et 2, d’un coût de 358 millions FCFA et de celui Yobouessou, Bénéné 1 et 2 de 353 millions FCFA, s’exécuteront en six mois. Ce qui veut dire qu’en août 2021, l’eau sera disponible dans les localités bénéficiaires.

Les volumes d’eau seront de 264 m3/j pour les 8.150 habitants d’Afféré 1 et 2 jusqu’en 2033 et de 242 m3/jour les 8.439 habitants de Bénéné et Yobouessou, jusqu’en 2033 également.

Les populations bénéficiaires des infrastructures hydrauliques étaient alimentées à partir d’hydraulique villageoise (pompe à motricité humaine) et d’hydraulique villageoise améliorée (HVA).

Au fil des années, l’accroissement de la population et la vétusté des infrastructures existantes provoquaient des difficultés d’approvisionnement en eau potable, obligeant les habitants à se tourner vers les puits et les marigots qui sont des sources de maladies hydriques.

Pour pallier à cette situation, les projets ont été inscrits dans le Programme d’urgence hydraulique urbaine.

L’Inspecteur général d’Etat, Ahoua N’Doli, s’est réjoui de ce projet qui permet d’améliorer les conditions de vie des populations.

Au nom des populations des localités bénéficiaires, Amani Koua Norbert, un cadre de la région, a rendu un hommage au gouvernement et au Président Alassane Ouattara pour toutes les actions de développement en leur faveur.

Ces projets permettront d’une part d’améliorer la santé des populations et d’autre part de réduire les corvées d’eau imposées aux femmes, aux enfants et particulièrement aux filles qui pourront désormais se consacrer à leurs études.

Le système multi-villages consiste à prendre de l’eau dans un endroit précis pour desservir plusieurs villages dans un rayon de cinq kilomètres à partir d’un seul château d’eau.

Dans la même catégorie