AIP Présidentielle 2020 : début du dépouillement à Man AIP Présidentielle 2020: des incidents signalés dans le département de Kounahiri AIP Présidentielle 2020: Des urnes vandalisées et des bureaux de vote fermés dans des villages de Bonon AIP Présidentielle 2020: Kafana Koné salue la discipline des électeurs dans les bureaux de vote à Yopougon AGP Eliminatoires CAN 2021 : calendrier des 3e et 4e journées de qualifications AGP Mamou-Société: Arrestation d’un présumé auteur du meurtre de 2 enfants à Sobéya dans Dounet APS MARIE KHÉMESSE NGOM NDIAYE SALUE LES RÉSULTATS DANS LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME AGP Labé-crise postélectorale : Hausse considérable du prix des denrées alimentaires ANGOP Covid-19: Angola regista 416 recuperados e 247 novos casos APS « IL N’Y A PAS EU D’ÉLECTION », SELON PASCAL AFFI NGUESSAN

Côte d’Ivoire-AIP/ Femmes, jeunes et journalistes de Divo formés à lutter contre les discours de haine


  23 Septembre      5        Médias (1467),

   

Divo, 23 sept 2020 (AIP) – Les leaders d’associations de femmes, de jeunes, et les professionnels des médias, de Divo, ont reçu, du lundi 21 au mercredi 22 septembre 2020, un ensemble de formations, en vue de les aider à mieux lutter contre les discours de haine et à prévenir les conflits sociopolitiques et communautaires, avec à la clé un plan d’action et la mise en place d’une plateforme d’échanges.

Initiative du système des Nations unies, ces formations sont exécutées dans un partenariat entre le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Ministère de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, et la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. La phase en cours vise les départements de Dabou, Agboville, Divo, et Daoukro.

Selon le représentant de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, Ya Jérôme, il s’agit dans le contexte sociopolitique actuel de renforcer les capacités des impétrants, « en vue de leur implication active dans la prévention et la gestion des conflits socio-politiques et communautaires ».

Plusieurs modules ont été développés, dont ceux portant sur l’identification des discours de haine, les démarches pour endiguer la désinformation et les discours de haine sur les réseaux sociaux, les techniques de communication non violente, l’utilisation des alliances interethniques et interreligieuses dans la pacification de l’environnement sociopolitique en Côte d’Ivoire.

Le représentant du préfet de région, Kacou Christophe, Secrétaire général de préfecture, a salué cette initiative, surtout dans le contexte actuel, et a invité à l’union des forces. « C’est de la conjugaison de nos efforts que nous parviendrons à la paix (…) pour que la crise postélectorale que nous avons vécue ne puisse plus se reproduire », a déclaré l’émissaire du préfet.

Les manifestations contre la candidature du président de la République, Alassane Ouattara, à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, ont viré en conflit communautaire à Divo, où huit personnes ont péri ainsi que de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels, le 21 août 2020.

(AIP)

Dans la même catégorie