AGP Guinée/Coopération : « Je voudrais vous rassurer que nous n’avons aucune intention de garder le Pouvoir », dixit le Colonel Mamadi Doumbouya APS LANCEMENT D’UN PROGRAMME DE THÉÂTRE RADIOPHONIQUE SUR LA COVID-19 ET LA VACCINATION, LUNDI APS ELIMINATOIRES CAN 2022 : LES LIONNES S’IMPOSENT À MONROVIA APS LE DANTEC : ENVIRON 200 À 250 NOUVEAUX PATIENTS PAR AN À L’UNITÉ ONCOLOGIE DU SERVICE PÉDIATRIE (RESPONSABLE) APS SAINT-LOUIS : ÉVOLUTION SATISFAISANTE DES PROJETS DU PACASEN (COORDONNATEUR) GNA Fuel increments introduce significant cost burden on the average Ghanaian – ACEP GNA 2022 AWCON Qualifiers: Nigeria dumps Ghana’s chances of 2022 AWCON GNA Ghana holds Pre-COP26 meeting GNA Minority expresses concern over MMDCEs approval blues AGP Guinée: les nouvelles autorités du pays suppriment tous les barrages, à l’exception de ceux des frontières

Côte d’Ivoire-AIP/ France : Le Conseil présidentiel africain veut soutenir les entreprises de la diaspora africaines


  5 Février      60        Economie (13407), Politique (19093),

   

Abidjan, 05 fév 2021 (AIP)- Le Conseil présidentiel africain (CPA) veut soutenir les entreprises de la diaspora africaine et de la diversité à travers des solutions qui vise à améliorer l’accompagnement et l’encadrement de ces entreprises orientées vers l’Afrique.

Le CPA propose donc le « Pass Africa » qui consiste à accélérer la croissance des entreprises capables d’exister sur le long terme, ayant l’Afrique pour priorité et qui ont déjà réalisé une première levée de fonds. Ces entreprises bénéficieront notamment d’un accès unique prioritaire et accéléré dans les domaines de l’investissement, de l’accompagnement, du financement, de l’assurance, de la garantie et du soutien à l’innovation.

Le Conseil a également mis en place le « Pass Africa/ Euro Quity » destiné à relier les écosystèmes de l’entrepreneuriat et de l’innovation européens et africains au sein d’Euro Quity, un service digital de networking et de partenariats pour l’Afrique qui rassemble 14 000 sociétés, 2000 investisseurs et 1500 structures d’accompagnement.

Le CPA a mis aussi en place la « Nouvelle phase 2 du Programme MEET Africa » qui consiste dans un premier temps, à créer les mécanismes afin de détecter plusieurs talents de la diaspora africaine. Et dans un second temps, procéder à la création d’une plateforme euro-africaine d’informations, le renforcement des acteurs d’appui l’entrepreneuriat, la mise en réseau, l’accompagnement de 140 entrepreneurs et le financement de 170 entrepreneurs entre l’Europe et l’Afrique.

En plus de ces dispositifs, le Conseil a élaboré l’« Application web CPA pour l’entrepreneuriat des diasporas ». Cette application, mise en œuvre avec BPI France, sera déployée sur le site web du CPA afin d’offrir une meilleure visibilité aux dispositifs d’accompagnement et de financement existants pour ces entrepreneurs et permettra des redirections vers les différentes solutions et conseils.

Un cadre d’échanges dénommé « Entrepreneuriat pour tous » a été notamment créé et servira à identifier les entrepreneurs issus des diasporas et à sensibiliser le réseau des CitésLab (dispositif d’appui à la création d’entreprise) aux spécificités de l’entrepreneuriat en lien avec l’Afrique pour mieux accompagner ces entrepreneurs.

Toutes ces solutions proposées par le CPA vont s’appuyer deux dispositifs. « Talents en commun » est un outil inédit encadré par le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères et l’AFD. Il permet à des experts et cadres publics et privés, dont les membres de la diaspora, d’effectuer des missions de deux semaines à un an, renouvelables, pour réaliser une mission de service public dans une administration ou une entreprise publique à la demande d’un État africain partenaire.

Ensuite, « Le Chèque Relance V.I.E pour la mobilité », un nouveau dispositif mis œuvre pour faciliter l’accès des entreprises au Volontariat International en Entreprise grâce à la prise en charge de 15 à 20% du coût annuel d’un jeune volontaire. Cette aide publique issue du plan France Relance permet également de financer les missions V.I.E réalisées par des jeunes issus des formations courtes (jusqu’à Bac + 3) et des quartiers prioritaires de la politique de la ville (Q.P.V).

Ces solutions sont le fruit d’une étude commandité par le CPA qui avait pour objectif d’identifier les besoins, les attentes et les enjeux des diasporas africaines en matière d’entrepreneuriat dans les secteurs porteurs de l’économie en France notamment la French Tech et l’entrepreneuriat en direction du continent africain.

Dans la même catégorie