AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 44 nouveaux cas de COVID-19 et 57 guéris le 26 septembre 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Le quartier Marahoué de Bouaflé accède à l’électricité ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter/ Catherine Samba-Panza annonce sa candidature pour la prochaine élection présidentielle en Centrafrique


  1 Septembre      4        Politique (11385),

   

Abidjan, 01 sept 2020 (AIP)- L’ancienne Présidente de la transition, Catherine Samba-Panza, a annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle des 27 décembres 2020 afin de mettre un terme aux rumeurs et incertitude sur sa candidature, rapporte l’Agence de presse centrafricaine (ACAP).

Selon elle, sa motivation se trouve dans sa vision politique qui est celle de placer la République Centrafricaine sur une nouvelle trajectoire fondée sur une société prospère et unie, vivant dans la sécurité, la paix et surtout attachée aux valeurs démocratiques.

« La République Centrafricaine s’est déjà confrontée à divers défis socioéconomiques et politiques aggravés par les crises politico-militaires à répétition », a déclaré Catherine Samba- Panza.

« C’est dans cette optique que le rétablissement de la sécurité nationale, de la paix, de la bonne gouvernance, de l’Etat de droit par la participation des partenaires et de tous, doit constituer un repère constant pour le développement de notre beau pays », s’est-t-elle exprimée vendredi en présence de ses militants venus des 16 préfectures de la République centrafricaine, et ceux des huit arrondissements de Bangui.

Mme Samba-Panza est la toute première femme qui a dirigé la République Centrafricaine au plus haut niveau dans son histoire.

Dans la même catégorie