GNA ‘Achisco 92′ Group congratulates Mad. Owusu-Banahene, Bono RM designate GNA Police retrieves stolen coffin from burial service GNA Hunger Project Ghana hands over Epicentre to community AIP Côté d’Ivoire-AIP/ L’ONG Verbatims remet deux infrastructures communautaires réhabilitées à Biankouma-village AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet d’Issia exhorte les acteurs politiques à une campagne apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La fondation Konrad et le RAIDH appellent les populations de Man à la culture de la paix durant les législatives AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La société civile et le ministère de l’Intérieur appellent les populations de Man à des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le « One Stop Center » de Bouaké officiellement ouvert AGP Election à la CAF 2021 : cinq candidats lancés dans la course à la présidence AGP Siguiri/ Administration : Prise de fonction du nouveau secrétaire général

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter/ L’Onu s’inquiète pour les nombreuses arrestations des magistrats en Haïti


  19 Février      11        Société (29268),

   

Abidjan, 19 fev 2021 (AIP)- Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCDH), s’est vivement préoccupé, vendredi 19 février 2021, de nombreuses arrestations de magistrats en Haïti, qualifiant ces arrestations « de dernières attaques contre l’indépendance de la justice en Haïti », rapporte le site d’informations des nations unies (Onu.info).

Selon les services de la Haut-Commissaire Michelle Bachelet, vingt-trois personnes, dont Yvickel Dieujuste Dabresil, juge à la Cour de cassation, ont été arrêtées le 7 février 2021 dernier par la police, accusées par les autorités de « tentative de coup d’État ».

Ces arrestations, qui interviennent dans un climat « d’instabilité politique et institutionnelle dans le pays », peuvent équivaloir à « une arrestation et une détention illégales ou arbitraires », a indiqué le porte parole du HCDH, Liz Throssell, lors d’un point de presse à Genève.

Pour elle, si le juge Dabresil a été libéré, 17 autres sont toujours en « détention préventive » et qu’en plus trois juges de la Cour de cassation dont celui qui a été arrêté ont été contraints de prendre leur retraite.

Pour l’ONU, ces derniers développements suscitent « des inquiétudes quant à l’indépendance du pouvoir judiciaire et à la séparation des pouvoirs à Haïti ».

Les services de Mme Bachelet demandent donc aux autorités haïtiennes de veiller au respect du cadre juridique et institutionnel établi en se conformant aux obligations qui leur incombent en vertu de la Constitution haïtienne et des traités internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Le HCDH demande instamment au gouvernement et à l’opposition haïtiens d’engager un dialogue constructif et ouvert à tous afin d’éviter une nouvelle escalade des tensions.

Et pour faciliter à apaiser ce climat politique, le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies s’est dit prêt à continuer à soutenir les autorités, dans leur respect des obligations internationales en matière de droits de l’homme, exprimant ainsi sa volonté de renforcer son engagement en faveur des droits de l’homme avec tous les secteurs de la société haïtienne.

Dans la même catégorie