GNA Innohub launches Women-In-Climate Accelerator programme AGP Société : le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique en visite de travail à l’université de Kindia AGP Yomou/Administration: Le nouveau directeur préfectoral de la jeunesse installé dans ses fonctions. AGP Tougué/Administration : Prise de fonction du nouveau préfet. AGP Allègement des mesures de barrières Sanitaires dans les secteurs du transport, du Tourisme, des sports et de la culture (Communique) GNA Covid-19 : NSA meets with heads of Contact sports after President lifts restrictions GNA GRNMA temporarily suspends strike action pending further negotiations GNA Govt extends free water policy to end of 2020 GNA Political Parties outline their plans for Fisheries sector MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : la candidature du président Ouattara n’est pas « négociable », affirme son parti

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter/ L’Unicef plaide pour une action urgente de la communauté internationale à Beyrouth


  5 Septembre      20        Société (22978),

   

Abidjan, 05 sept 2020 (AIP)- Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a plaidé, vendredi 04 septembre 2020, pour « une action urgente et un soutien accru » de la communauté internationale afin de scolariser les enfants de Beyrouth affectés par les explosions qui ont eu lieu il y a tout juste un mois, rapporte le site d’information des Nations unies.

La scolarisation des enfants est la priorité de l’UNICEF au Liban alors que la rentrée, prévue dans le courant du mois de septembre, s’annonce déjà difficile surtout que 163 établissements scolaires ont été endommagés ou détruits par les explosions affectant les études de plus de 70.000 enfants et le travail de plus de 7.600 enseignants.

En outre, 20 établissements d’enseignement et de formation techniques et professionnels ont été endommagés, touchant environ 7.300 élèves.

Selon les premières évaluations du ministère libanais de l’éducation et de l’enseignement supérieur, environ 80 % des écoles ont subi des dommages légers à modérés et 20 % des dommages importants.

Face à ces besoins, l’UNICEF appelle la communauté internationale à renforcer d’urgence le soutien à l’éducation des enfants de Beyrouth et à leurs familles.

« En cas de catastrophe, l’éducation peut être une bouée de sauvetage pour les enfants dont la vie a été bouleversée, en leur offrant un espace sûr à l’école et un sentiment de normalité dans le chaos », explique Yukie Mokuo, la Représentante de l’UNICEF au Liban.

« C’est pourquoi nous sommes incroyablement préoccupés par les dégâts considérables subis par les écoles des quartiers les plus touchés et par l’impact que cela pourrait avoir sur les enfants », ajoute-t-elle.

La responsable de l’UNICEF estime essentiel de « trouver des solutions urgentes pour que les enfants reprennent l’apprentissage – même à distance – le plus rapidement possible ».

Sur le terrain et en attendant l’arrivée d’une aide supplémentaire, l’UNICEF travaille avec ses partenaires dans les zones touchées par les explosions pour soutenir la réhabilitation des écoles endommagées et former les enseignants au soutien psychosocial.

L’agence onusienne coordonne également la distribution de fournitures scolaires et de kits de développement de la petite enfance aux enseignants et aux soignants. Le Fonds oeuvre également sur des solutions innovantes en matière d’enseignement à distance pour accroître la connexion internet ainsi que l’accès aux appareils électroniques, tels que des ordinateurs portables.

A ce jour, l’UNICEF a acheminé 67 tonnes d’aide humanitaire essentielle et a acheté, directement au Liban, des fournitures d’urgence. L’agence onusienne et ses partenaires ont reconnecté plus de 155 bâtiments au réseau public d’eau et installé plus de 870 réservoirs d’eau dans les foyers endommagés.

Dans la même catégorie