APS FESPACO 2023 : le journaliste Aboubacar Demba Cissokho, de l’APS, membre du jury de la section Burkina Films MAP 2è Sommet de Dakar: Les infrastructures « constituent le socle, le nœud gordien des problématiques du développement en Afrique » (Moussa Faki) MAP Tour International du Cyclisme de Mauritanie (2è étape): Domination marocaine sans partage MAP Pénurie de billets au Nigeria: La Banque centrale annonce la distribution des nouveaux billets MAP Rwanda: les résultats du 5ème recensement bientôt annoncés MAP Assassinat d’un journaliste: Plusieurs arrestations au Cameroun APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique

Côte d’Ivoire-AIP/ Kaba Nialé envisage une digitalisation de l’agriculture


  19 Mai      54        Agriculture (3495), Technologie (778),

   

Abidjan, 19 mai 2022 (AIP)- La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a envisagé  dans le cadre du développement du secteur agricole une digitalisation de l’agriculture à travers une vulgarisation des services en ligne (e-service), dans une note d’information transmise, jeudi 19 mai 2022 à l’AIP.

Nialé Kaba animait un panel  sur le  thème, « Agriculture, changement climatique et technologie », initié mardi 17 mai 2022, lors de  la 6ème édition du forum des marchés émergents/développement de l’agriculture qui se tient à Paris, en France.

Elle a expliqué que son ambition s’inscrit dans la vision du Président Alassane Ouattara, qui a entrepris d’importantes réformes et des investissements massifs dans le secteur agricole pour mieux exploiter le potentiel du pays afin de promouvoir des chaînes de valeurs durables.

La digitalisation de l’agriculture à travers les E-services permettront de faire des prévisions météo, des conseils agricoles, la disponibilité des intrants, des paiements numériques, des plateformes informatisées de financements, entre autres.

Aussi, suggère-t-elle d’entreprendre des investissements adaptés dans l’agriculture, notamment le renforcement des capacités de recherches, la mécanisation, l’innovation des techniques de production.

A cette occasion, la ministre a rappelé que le Programme national d’investissement agricole de deuxième génération 2018-2025 (PNIA 2) et le Plan national de développement (PND) 2021-2025, mis en œuvre, a nécessité un investissement de 1 799,79 milliards de francs CFA sur 2.400 milliards de francs CFA pour la phase 2018-2021.

Nialé Kaba participe aux côtés du président de la République, et des membres du gouvernement, au Forum des marchés émergents/développement de l’agriculture qui réunit, depuis lundi, plusieurs personnalités du monde politique, économique et de la finance.

Dans la même catégorie