APS UGB : la Coordination des étudiants lève son mot d’ordre de grève (communiqué) APS Keur Massar: Issakha Diop demande l’accélération du rythme d’exécution des ouvrages contre les inondations AIP Modou Diagne Fada juge « extrêmement infime » la quantité de 373 tonnes d’arachides à Louga AIP Le programme des filets sociaux va s’étendre à 100.000 nouveaux ménages APS Omar Pène anime une conférence sur le climat à la Sorbonne, samedi AIP Bientôt un festival culturel pour le District des Lacs APS Le complexe sportif Mohamed IV, un bijou à la pointe de la modernité AIB Burkina/Education : La CEB Fada N’Gourma n°1 tient son premier conseil de l’année 2023. AIB FESPACO 2023 : Installation du comité national d’organisation fort d’une soixantaine de membres AIB Coopération : Le sous-secrétaire d’Etat américain pour l’Afrique de l’Ouest échange avec le président Traoré

Côte d’Ivoire-AIP/ La Banque mondiale satisfait du progrès du PPCA


  31 Octobre      41        Economie (17234),

   

Korhogo, 31 oct 2021 (AIP)- L’agroéconomiste spécialiste principal de la mission de la Banque mondiale, Jean Philippe Tré, a exprimé sa satisfaction pour le progrès réalisé par le Projet de promotion de la chaîne de valeur de l’anacarde (PPCA) mis en œuvre depuis août 2018 par le Conseil du coton et de l’anacarde.

« Nous repartons très encouragés des progrès du PPCA qui ont été réalisés. Au niveau de Bondoukou où les travaux avancent bien, nous attendons une exécution des travaux d’ici à la fin du premier semestre de l’année 2022 ; Y compris celle de la zone agro-industrielle de Korhogo où nous pensons pouvoir finaliser les travaux d’ici à mars à avril 2022, afin de permettre l’installation des transformateurs sur les plateformes agro-industrielles », a indiqué le chef de la mission de la Banque mondiale.

Jean Philippe Tré s’exprimait vendredi 29 octobre 2021, à Korhogo, au terme d’une mission de revue à mi-parcours de l’exécution du PPCA à l’intérieur de la Côte d’Ivoire.
Selon l’agro-économiste spécialiste principal de la mission de la Banque mondiale, un mode de gestion de ces plateformes sera conçu bientôt suite à une étude qui sera lancée par le Conseil du coton et de l’anacarde. Ce, afin d’assurer une meilleure appropriation des zones agro-industrielles dédiées à la transformation de l’anacarde par le secteur privé.

« Au niveau de l’aspect de réhabilitation des vergers, je pense que nous avons vu des progrès très encourageants sur le terrain, avec pour l’année 2021, des objectifs de 41 000 hectares atteints sur 20 000 hectares qui étaient établis pour l’année 2021. Nous avons pu nous rendre compte de l’engouement des producteurs qui demandent encore un effort supplémentaire pour pouvoir leur permettre d’étendre les activités de réhabilitation de l’entièreté de leurs vergers », a ajouté M. Tré.

Du 25 au 30 octobre 2021, le Conseil du coton et de l’anacarde et la Banque mondiale ont organisé une visite de terrain dans le cadre de la revue à mi-parcours du PPCA pour évaluer ses performances. Cette activité avait pour objet d’établir un premier bilan, d’analyser les progrès, de relever les contraintes liées à l’exécution et de proposer des actions à mettre en œuvre pour garantir l’atteinte des objectifs avant la clôture du projet.

Dans la même catégorie