AIP Côte d’Ivoire – AIP / La ministre Mariatou Koné exhorte les élèves à prendre leurs études au sérieux AGP Boké-Tourisme: Une caravane internationale touristes étrangers attendue le 30 novembre dans la région AGP Guinée/Formation : 11 institutions d’enseignements supérieurs sur 17 habilitées à délivrer des diplômes session 2020-2021 selon un résultat provisoire de l’ANAQ AIP Côte d’Ivoire-AIP/Eliminatoire mondial 2023 : Les éléphants basketteurs triomphent des Angolais (57-56) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La FAAPA préoccupée par la probable dissolution de l’Agence béninoise de presse APS LA FSAPH MISE SUR LA COMMUNICATION POUR LA RATIFICATION DU TRAITÉ DE MARRAKECH APS LES ÉLEVEURS SOLLICITENT L’AIDE DE L’ETAT POUR DÉVELOPPER LA CULTURE FOURRAGÈRE APS QUELQUE 3.355 GÉNISSES IMPORTÉES ENTRE 2017 ET 2021 APS YOUSSOU NDOUR SOLLICITÉ DANS LE COMBAT POUR LA RATIFICATION DU TRAITÉ DE MARRAKECH MACKY SALL PRÉSIDE À DAHRA LA JOURNÉE NATIONALE DE L’ÉLEVAGE

Côte d’Ivoire -AIP / La campagne "Octobre rose" sensibilise les femmes à la lutte contre le cancer du sein dans le district des Lacs


  23 Octobre      21        Santé (12176),

   

Bocanda, 23 oct 2021 (AIP) – Une campagne de sensibilisation et de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus, baptisée « Octobre rose », à l’initiative de la ministre-gouverneur du district autonome des Lacs, Raymonde Goudou Coffie, a participé à la campagne de sensibilisation des populations des districts sanitaires de Toumodi, Daoukro et de Bocanda.

Ce sont respectivement 1098 femmes à Toumodi, 1078 femmes à Daoukro et près de 850 femmes à Bocanda qui ont été sensibilisées et dépistées, selon Dr Akaffou Henri Jacques du Centre national d’oncologie et de radiothérapie Alassane Dramane Ouattara.

« Nous voulons vous dire que le cancer aujourd’hui n’est pas une fatalité. Détecté tôt, on peut guérir de cette maladie. C’est pourquoi, la prévention et le dépistage restent les premiers moyens de lutte contre cette maladie », a conseillé Dr Akaffou Henri Jacques.

Pour le représentant pays de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Ané Ambroise, l’avancée de ces pathologies est notable depuis quelques années en Côte d’Ivoire.  » Il y a de cela quelques années, nous étions loin d’imaginer qu’il y aurait autant de cas de cancer dans nos pays, spécialement en Côte d’Ivoire. L’OMS s’investit donc pour accompagner l’ensemble des pays dans la lutte contre cette maladie », a-t-il promis.

La ministre gouverneur Raymonde Goudou Coffie a remercié, l’OMS pour son appui financier qui a permis la réalisation de ce projet ambitieux, les directeurs départementaux pour leur implication sur le terrain et les médecins et sages-femmes pour leur abnégation au travail. Elle a salué le rôle du centre d’oncologie et de radiothérapie dans la prise en charge des malades sur place.

Au terme de cette campagne qui s’est déroulée du mardi 19 au jeudi 20 octobre 2021 à Toumodi, Daoukro et à Bocanda, ce sont trois cas suspects de cancer des seins, un nodule de sein et un cas positif fortement suspect de cancer du col de l’utérus qui ont été enregistrés à Toumodi.

A Daoukro, huit lésions au module du sein, cinq cas positifs de lésions précancéreuses et un cas de cancer du sein connu avec traitement interrompu, faute de moyens, ont été découverts. Quant à Bocanda, trois cas suspects de cancer des seins, un nodule de sein et un cas positif fortement suspect de cancer du col de l’utérus ont été détectés.

Dans la même catégorie