ANG Fernando Tavares diz que a verdade desportiva ainda está longe do país ANG Presidente da CMB deu prazo para retirada de oficinas nas bermas de estradas ANP Tahoua : Réunion de vulgarisation de la stratégie nationale de finance inclusive AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Cartographie des risques: les agents de l’AIP exhortés a s’approprier les outils de contrôle interne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Football: La liste des 26 Eléphants pour les matchs amicaux contre la Belgique et le Japon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une maison en construction s’effondre à Abidjan: un mort, selon les secours AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Remise officielle des dons du couple présidentiel aux populations de Bonon ANG Covid-19/”Usar máscara é tão importante como haver uma vacina”, diz director do África CDC ANG Presidentes da Guiné-Bissau e do Níger defendem necessidade de reforço das relações cooperação entre os dois países ANG Presidente da República considera de “grande importância” a visita do seu homólogo nigerino

Côte d’Ivoire-AIP/ La communauté musulmane de Gagnoa salue le retour de la paix


  15 Août      14        Société (23228),

   

Gagnoa, 15 août 2020 (AIP) – La fin des violentes manifestations de rues à Gagnoa, a été saluée par les plus hautes autorités de la communauté musulmane, le vendredi 14 août 2020, lors d’un échange avec la Secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme (SEDH), Aimée Zébéyoux.

« Nous sommes dans un pays de paix, appliquons la paix et soyons comme étaient nos parents bien avant », a déclaré l’Imam Diaby Sahim, secrétaire général du Conseil Supérieur des Imams (Cosim), section du Gôh, au sortir de l’audience accordée au membre du gouvernement, cadre de Gagnoa.

A la jeunesse toute entière de Gagnoa, l’Imam a indiqué qu’elle doit comprendre que « la violence n’arrange rien » et que tous ensemble, ne doivent plus permettre que des risques d’affrontements se produisent.

« La Côte d’Ivoire est un métissage de peuple », a assuré la Secrétaire d’Etat, rappelant que tout le pays a besoin de paix et que chaque citoyen doit respecter la loi, afin que force reste à la loi. « Aidons nos enfants à demeurer dans la paix », a-t-elle insisté.

Plusieurs centaines de jeunes se réclamant de l’opposition politique, ont manifesté bruyamment jeudi et vendredi dans les principales rues de la ville traversant leurs quartiers. En réaction, les jeunes se réclamant du pouvoir, venus des autres quartiers, avaient fait front.

La tension est retombée, le calme est revenue et le préfet de région, Fofana Lancina, a instauré un couvre-feu, pour maintenir le climat de paix.

Dans la même catégorie