ACP La ministre déléguée Irène Esambo pour l’adaptation de langue des signes au contexte de la RDC ACP L’ANADEC opte pour une nouvelle orientation ACP Prestation de serment de deux conseillers de l’ARPTC ACP Les USA octroient un lot de 50 respirateurs médicaux au gouvernement congolais ACP Les mouvements citoyens sollicitent l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda en RDC ACP Le Premier ministre informé des projets de la société chinoise WIETC/SZTC ANGOP PR reconhece impacto negativo da Covid-19 ANGOP Covid-19: Angola regista 127 novas infecções AIP Seulement trois entreprises du bois certifiées en Côte d’Ivoire (Syndicat) AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : 20.000 personnes attendues au meeting du président Ouattara à Sinfra

Côte d’Ivoire-AIP/ La Côte d’Ivoire à la conquête de 20% de son couvert forestier


  26 Juillet      3        Environnement/Eaux/Forêts (2092),

   

Abidjan, 26 juil 2020 (AIP) – L’opération ‘Un jour, cinq millions d’arbres’’ qui a débuté en juin sur l’ensemble du territoire national et qui a connu son point culminant le samedi 25 juillet 2020, à travers des cérémonies de planting d’arbres dans plusieurs localités, participe de la volonté des autorités ivoiriennes de recouvrer d’ici à 10 ans 20% du couvert forestier du pays.

Le ministre des Eaux et Forêts, Alain Richard Donwahi, qui présidait la cérémonie officielle de cette opération, à Yamoussoukro, l’a expliqué aux participants et lancé un appel pressant à tous pour une implication massive à cet objectif salutaire pour le pays.

« Les besoins sont énormes. Nous devons planter chaque année 300 millions d’arbres pendant 10 ans si nous voulons recouvrer 20% du couvert forestier national », a-t-il affirmé.

« Nous sommes à 11%. On a encore 9 % à recouvrer donc il faut planter. Cinq millions d’arbres en une journée, c’est très bien, mais ce n’est pas suffisant. Il faut beaucoup plus », a poursuivi le premier responsable du département des Eaux et forêt qui invite chacun de ses concitoyens à prendre sa part dans cette initiative nationale.

Levant le voile sur ses attentes en organisant ces journées de planting d’arbres, il a expliqué qu’il souhaite voir la population entière, la société civile, les entreprises privées surtout prendre conscience de leur rôle dans la reforestation de la Côte d’Ivoire, la préservation du patrimoine forestier et dans la régénération de ce patrimoine pour qu’il puisse être durable et servir aux générations futures.

« Qu’on prenne conscience que la reforestation est notre propre affaire pour notre propre bien. J’espère que cette journée va servir à cela. Nous avons de très bonnes perspectives », a-t-il rassuré.

Pays forestier au début des années 1900, avec près de 16 millions d’hectares, la Côte d’Ivoire a vu un recul important de son couvert forestier qui ne se chiffre qu’à environ 3 millions d’hectares, selon une étude du Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD) menée en 2015.

(AIP)

gso/fmo

Dans la même catégorie