AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : 20.000 personnes attendues au meeting du président Ouattara à Sinfra AIP Visite d’Etat dans la Marahoué: Le stade de Douafla prêt à accueillir le premier meeting du Président Ouattara à Sinfra AIP La délimitation du territoire d’un village, « une mine d’or », selon un expert en foncier GNA GenCED calls for anti-sexual harassment law, policies at work places GNA Clear drains, gutters to prevent flooding – GMet GNA Auxiliary staff take over nurses’ roles in Hohoe GNA Iranian envoy bids farewell to President Akufo-Addo GNA CSIR-SARI Scientists commended for maintaining protocols GNA President Akufo-Addo launches Pan African Heritage Museum GNA EC to appoint COVID-19 Ambassadors for polling stations on Election Day

Côte d’Ivoire-AIP/ La Fondation Houphouët-Boigny forme la jeunesse de Gagnoa à la prévention des conflits


  21 Août      10        Leadership Africain (111), Société (22964),

   

Gagnoa, 21 août 2020 (AIP)- La Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, a organisé jeudi 20 août 2020 à Gagnoa, un atelier de renforcement des capacités d’une quarantaine de personnes issues des associations de jeunes et de femmes en matière de lutte contre les discours de haine et la prévention des conflits.

L’objectif est de créer une chaîne de relais pour disséminer le message de paix au sein des familles, des associations, des communautés, des quartiers et villages, afin que de considérer les élections comme un jeu.

« Ils doivent détruire en eux la haine et les problèmes de querelles », a expliqué un chercheur réformateur à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, Yah Kouakou Jérôme.

Les bénéficiaires de la formation devront avoir une compréhension commune de la définition des discours de haine, renforcer leurs capacités à identifier et à répondre aux discours d’incitation à la haine et aux fausses informations, mais aussi, avoir une meilleure connaissance des mécanismes de préventions et de gestion des conflits.

La préparation des élections en Côte d’Ivoire et plus particulièrement la présidentielle d’octobre 2020, s’accompagne de discours politiques qui pourraient fragiliser la cohésion sociale dans le pays et affecter les importants acquis en matière de consolidation de la paix, a relevé le chercheur réformateur à la Fondation Félix Houphouët-Boigny.

Dans la même catégorie