GNA NPP Parliamentary Candidate for Bibiani seeks God’s Protection GNA Unemployed grabbed over auto theft GNA Lucky Ayisah wins 2020 Gold Fields PGA Championship APS DES INGÉNIEURS CHINOIS SERONT LÀ AU MOIS DE DÉCEMBRE POUR LA RÉHABILITATION DU STADE, SELON MATAR BA APS A NIAMEY, L’OCI ADOPTE UNE RÉSOLUTION CONTRE LE TERRORISME AIP Côte d’Ivoire-AIP/Journée internationale des droits de l’enfant: les parents appelés à entourer leurs enfants d’amour AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 270 jeunes de Bédiala bénéficieront de financements d’ici fin 2020 (Ministre de la promotion de la jeunesse) AIP Côte d’Ivoire –AIP / Réhabilitation prochaine du barrage Tialoni (Boundiali) APS L’ANPS OFFRE DES KITS SANITAIRES AUX JOURNALISTES SPORTIFS DE THIÈS APS UN PROGRAMME NATIONAL DE RENOUVELLEMENT DU PARC PIROGUIER LANCÉ À MBOUR

Côte d’Ivoire-AIP/ La société civile réfléchit à plus d’impact au niveau nutritionnel en Afrique de l’ouest et du centre


  26 Février      13        Société (25409),

   

Abidjan, 26 fév (AIP)- L’Ong Action contre la faim, en collaboration avec les acteurs de la société civile du mouvement mondial Scaling up nutrition (SUN), sont depuis mardi, à Abidjan, en réflexion autour du thème, « Nutrition et capital humain : synergie d’actions de la société civile pour plus d’impacts en Afrique de l’ouest et du centre ».

Selon le dernier rapport mondial sur la nutrition publié en 2018, « l’Afrique est de loin la région la plus durement touchée par des formes cumulées de malnutrition. Sur les 41 pays luttant contre les trois aspects de la malnutrition, à savoir le retard de croissance chez les enfants, l’anémie chez les femmes en âge de procréer et le surpoids chez les femmes, 30 se trouvent en Afrique, soit 73%. A cela, s’y ajoutent une hausse générale du surpoids et de l’obésité.

Aucun des 54 pays africains n’est sur la bonne voie pour atteindre 5 des 9 objectifs fixés en matière de lutte contre la malnutrition ».

« L’Afrique reste le seul continent où le nombre de malnutris chroniques continuent d’augmenter. Cette situation augmente le taux de mortalité et de morbidité dans nos pays et accentue de facto le retard dans le développement socio-économique des pays africains », a indiqué le point focal de SUN, Dr Patricia N’Goran-Theckly, représentante du vice-Président de la république M. Daniel Kablan Duncan, lors de la cérémonie d’ouverture.

En Afrique de l’ouest, la situation est plus préoccupante. En 2018, près d’un enfant sur trois (29,9%) souffraient de malnutrition chronique, avec un nombre de victimes qui ne cesse d’augmenter, passé de 14,9 millions en 2000 à 18, 5 millions en 2018, selon les dernières estimations conjointes de l’UNICEF et de l’OMS.

En 2018, près d’un enfant sur trois a souffert de malnutrition aigüe, soit 5,1 millions. Une femme adolescente et femme en âge de procréer sur deux a souffert d’anémie.

Ainsi vu le fait qu’investir dans la nutrition, c’est investir dans le capital humain, ces acteurs engagés dans la lutte contre la malnutrition, venus de 19 pays de l’Afrique de l’ouest, du centre et de Madagascar, se réunissent jusqu’à jeudi pour porter haut la réflexion en vue de faire baisser le taux de malnutris en Afrique.

Dr Patricia N’Goran-Theckly, a salué la tenue de cet atelier qui permettra d’accentuer une synergie d’actions pour résorber ces problèmes de surpoids, d’obésité et de maladies non transmissibles liées à la qualité des régimes alimentaires qui prennent de l’ampleur en Afrique.

« La Côte d’Ivoire qui fait de la lutte contre la faim et la malnutrition une de ses priorités a pour ce faire, créer le Conseil national pour la nutrition, l’alimentation et le développement de la petite enfance (CONNAPE), présidé par le vice-Président de la république M. Daniel Kablan Duncan », a-t-elle noté.

Dans la même catégorie