APS UGB : la Coordination des étudiants lève son mot d’ordre de grève (communiqué) APS Keur Massar: Issakha Diop demande l’accélération du rythme d’exécution des ouvrages contre les inondations AIP Modou Diagne Fada juge « extrêmement infime » la quantité de 373 tonnes d’arachides à Louga AIP Le programme des filets sociaux va s’étendre à 100.000 nouveaux ménages APS Omar Pène anime une conférence sur le climat à la Sorbonne, samedi AIP Bientôt un festival culturel pour le District des Lacs APS Le complexe sportif Mohamed IV, un bijou à la pointe de la modernité AIB Burkina/Education : La CEB Fada N’Gourma n°1 tient son premier conseil de l’année 2023. AIB FESPACO 2023 : Installation du comité national d’organisation fort d’une soixantaine de membres AIB Coopération : Le sous-secrétaire d’Etat américain pour l’Afrique de l’Ouest échange avec le président Traoré

Côte d’ivoire-AIP/ La sous-préfecture de Soubré dotée d’un logiciel pour la gestion informatisée de l’état civil:


  11 Décembre      143        Innovation (122),

   

Soubré, 11 déc (AIP)- La sous-préfecture de Soubré s’est dotée mardi d’un logiciel en vue de la modernisation de son état civil et réduire les fraudes.

La cérémonie officielle de lancement de cet logiciel s’est déroulée à la salle de réunion de la sous-préfecture en présence du secrétaire général 1 de la préfecture, Tiégbé Bonaventure, et du chef de la sous-délégation du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) de Guiglo, Raymond Christopher.
Le sous-préfet de Soubré, Traoré Thessakana, a affirmé que cette informatisation est le fruit du diagnostic de l’état civil de Soubré à sa prise de fonction en janvier 2017.

« A ma prise de service j’ai été frappé par l’état dégradé des registres, la présence de nombreux doublons dans les registres et les difficultés à retrouver les traces des usagers. Alors je me suis engagé dans la recherche de partenaires pour notre informatisation. C’est le HCR qui a été sensible à notre cri de cœur », a expliqué le sous-préfet, traduisant sa reconnaissance à cette organisation internationale.

« Vu que plusieurs évaluations ont rapporté que les actes d’état civil de centaines milliers de personnes sont menacés de perdition avec des registres vieillissant ou sérieusement détériorés, car la sous préfecture est ouverte depuis 1903. Le HCR ne pouvait donc rester sourd au plaidoyer du sous-préfet », a indiqué le chef de la sous délégation.

Son institution a sorti de l’apatridie pres de 150 000 personnes dont les naissances sont déclarées à la sous-préfecture de Soubré ainsi que leurs descendants. C’est pourquoi le HCR a décidé de s’engager dans l’informatisation de l’état civil qui va permettre de contrôler, d’éditer et d’archiver avec célérité les différents actes.

Le secrétaire général 1 de la préfecture Tiégbé Bonaventure, a salué le partenariat entre la sous-préfecture et le HCR qui a abouti à cette informatisation de l’état civil avec en prime une satisfaction rapide des usagers, tout en jugulant la fraude.

(AIP)

Dans la même catégorie