GNA Vodafone Foundation donates PPE to Accra Regional Hospital GNA Koforidua Regional hospital offers free cataract surgery GNA NPP’s side constitutes the Majority in Parliament-Speaker Bagbin APS COVID-19 : SUSPENSION DES VISITES AUX DÉTENUS À PARTIR DE LUNDI APS KAOLACK : LES AUTORITÉS SANS NOUVELLES DE 33 PERSONNES POSITIVES À LA COVID-19 APS BAISSE DES INDICATEURS LIÉS AUX ACCIDENTS DE LA CIRCULATION À FATICK (SAPEURS-POMPIERS) AIP International/ Mastercard Global Outlook 2021 souligne la transition permanente vers le numérique (Rapport) AIP Un nouveau DGA au DC/BR de l’UEMOA AIP Législatives 2021: Le RHDP peine à désigner un candidat à Grabo AIP Inter/ Le SG de l’ONU nomme la Guinéenne Bintou Kéita à la tête de sa mission en RDC

Côte d’Ivoire-AIP/ L’accès au logement des populations au cœur de la politique du ministère pour 2021


  13 Décembre      14        Politique (14211),

   

Yamoussoukro , 13 déc 2020 (AIP) – L’accès des populations ivoiriennes au logement sera l’une des priorités de l’action gouvernement en 2021, a fait savoir le ministre de la construction, du logement et de l’urbanisme, Bruno Nabagne Koné, qui venait de soutenir et faire adopter le budget de son département par les sénateurs le vendredi 11 décembre 2020.

« C’est la demande du chef du gouvernement et c’est également celle de nos populations qui souhaitent vivre dans un cadre meilleur, accéder plus facilement à un logement et notre rôle à nous c’est de faire en sorte que cela soit », a déclaré le ministre.

Il a révélé que le ministère travaille sur les aspects fonciers et d’urbanisme et rappelé que « de grandes décisions ont été prises » à cet effet.

En ce qui concerne notamment le logement, Bruno Koné a affirmé que « tout le monde ne peut pas accéder en propriété à un logement mais tout le monde a besoin d’être bien logé et c’est pour cela que nous mettons l’accent désormais sur la location-vente et sur la location simple ».

Le ministère a dégagé pour 2021 quatre programmes et les crédits mis en œuvre pour leur réalisation tels que validés par le Sénat s’élèvent à plus de 43 milliards de francs CFA.

Dans la même catégorie