AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Le candidat Aliali veut la victoire pour « recoudre » le tissu social à Toumodi AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’Ivoirien Kacou Boto Hervé nommé directeur-pays de l’EMSF AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Point de la situation de la COVID-19 au 2/03/2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le village d’Affalikro réceptionne les clés de son tout premier collège AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le REPPRELCI sensibilise des jeunes de Yopougon sur les fake news en période électorale AIP Côte d’Ivoire-AIP / La PNCI présente son projet du salon et des Awards de la presse numérique à l’AIP AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Les candidats invités à promouvoir la cohésion sociale AIP Côte d’Ivoire-AIP/Du matériel biomédical remis aux centres de santé de l’Indénié-Djuablin ANGOP ANGOLA RECEBE PRIMEIRAS VACINAS CONTRA A COVID-19 ANGOP ANGOLA: PR ANUNCIA REVISÃO DA CONSTITUIÇÃO

Côte d’Ivoire-AIP/ L’activité agricole confrontée à la forte pression des organismes nuisibles (Ministre)


  2 Février      104        Agriculture (1963),

   

Abengourou, 02 fév 2021 (AIP) -L’intensification de l’activité agricole aujourd’hui en Côte d’Ivoire est confrontée à des contraintes majeures dont la forte pression des organismes nuisibles aux plantes, a confié le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobénan Kouassi Adjoumani, lundi 1er février 2021, à Abengourou, à l’ouverture du premier centre de services agricoles de Côte d’Ivoire.

M. Adjoumani a indiqué que pour contrôler ces organismes nuisibles, plusieurs méthodes sont utilisées à savoir la lutte chimique, la lutte agronomique, et la lutte biologique. L’utilisation raisonnée des produits phytosanitaires et respectueuse de l’environnement constitue, selon lui, le moyen de lutte le plus adapté actuellement en raison de la rapidité d’action qu’elle assure.

« Utilisés dans de bonnes conditions, les pesticides garantissent aux producteurs de hauts rendements, une bonne rentabilité de l’exploitation une meilleure qualité sanitaire des aliments et surtout une sécurité alimentaire appropriée », a fait savoir le ministre.

En Côte d’Ivoire, l’accès à des produits agro-pharmaceutiques et autres intrants de bonne qualité n’est pas aussi aisée pour les producteurs qui ne disposent pas de bonnes informations précises sur le choix à faire dans la gestion des problèmes phytosanitaires rencontrés dans les vergers.

« C’est pourquoi, aujourd’hui, nous nous réjouissons de l’avènement de ces boutiques Callivoire qui offriront aux paysans un kit complet en plus du suivi nécessaire pour une gestion efficiente de leurs exploitations agricoles », a-t-il précisé.

Le premier responsable de l’agriculture en Côte d’Ivoire a fait remarquer également que l’agriculture ivoirienne, plutôt que d’être extensive, se veut intensive afin d’exploiter au mieux les ressources foncières disponibles.

L’agriculture ivoirienne est le premier secteur pourvoyeur de ressources à l’économie du pays et occupe 66 % de la population active. Cependant, les pratiques agricoles extensives actuelles sont inadéquates face aux besoins grandissants des populations en termes de sécurité alimentaire et de revenus

Le gouvernement, soucieux de parvenir à l’autosuffisance alimentaire, a élaboré le programme national d’investissement agricole (PNIA 1). « Aujourd’hui, nous en sommes au PNIA 2 qui prend en compte la problématique de l’agriculture moderne compétitive qui garantit aussi l’accès des populations à la nourriture de bonne qualité et en quantité suffisante », a rappelé le ministre Adjoumani Kouassi.

Dans la même catégorie