AIP L’AIP remporte deux prix au Grand Prix FAAPA 2021 AIP La journée de l’entreprenariat féminin célébrée à Abidjan APS LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES CHINOISES EN AFRIQUE ESTIMÉS À 43 MILLIARDS DE DOLLARS EN FIN 2020 (LIVRE BLANC) AGP Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger AGP Guinée/Transition : Compte rendu du Conseil des Ministres AIP La Côte d’Ivoire s’offre 836 400 doses de vaccin Sinopharm pour lutter contre le covid-19 AIP La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration à Berne AIP Plus de 200.000 orphelins du Sida attendent d’être pris en charge en Côte d’Ivoire AIP Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards MAP Dakar: clôture de la 8e réunion du Conseil exécutif de la FAAPA par l’adoption du Plan d’action pour l’année 2022

Côte d’Ivoire-AIP/ L’ANAPROCI invite les producteurs à se concentrer sur l’application effective du prix bord champ


  15 Octobre      21        Agriculture (2445),

   

Abidjan, 15 oct 2021 (AIP)- L’Association des producteurs de café-cacao de Côte d’Ivoire (ANAPROCI) a invité les producteurs de la filière à se concentrer sur l’application effective du prix bord champ fixé à 700 francs CFA le kilogramme pour le café et à 825 francs CFA pour le kilogramme du cacao.

Cet appel a été lancé jeudi 14 octobre 2021, par le président de l’ANAPROCI, Boti Bi Zoua, dans un communiqué transmis à l’AIP.
« Les producteurs du binôme cacao-café de Côte d’Ivoire ont besoin de quiétude, pour mener à bien la commercialisation de leurs produits, après la fixation du prix bord champ. L’ANAPROCI milite donc avec ferveur pour que ce prix bord champ soit respecté », a indiqué M. Boti Bi.
D’ailleurs, l’ANAPROCI informe l’opinion qu’aucune instruction n’a été donnée aux producteurs à rentrer en grève. C’est pourquoi, il invite les délégués régionaux, départementaux, sous préfectoraux, par les coopératives et associations affiliées à son association à se concentrer sur l’application effective de ce prix bord champ.
En ce qui concerne la prime Covid-19 qui est brandi comme prétexte de revendication, l’ANAPROCI, par la voix de son président, est consternée de constater qu’en lieu et place du bien-être des vrais producteurs, certaines personnes ne s’intéressent qu’à cette prime.
« Au demeurant, si une action du Conseil café cacao doit être menée dans ce sens, elle est soumise naturellement au conseil d’administration où sont représentés les producteurs », a souligné M. Boti Bi. Il a informé les producteurs que leurs représentants dans le Conseil d’administration du CCC veillent au quotidien sur l’amélioration du climat des affaires dans le domaine du café et du Cacao.

Dans la même catégorie