ACP Les relations bilatérales entre la RDC et la Grande Bretagne sont au beau fixe ACP Excellentia : 57 lauréats bénéficiaires de Bourse de la deuxième édition ACP Arrivée à Kinshasa d’un Envoyé spécial du gouvernement belge AGP Boké-Mines: Signature d’un protocole accord entre la délégation syndicale et la Direction générale de la CDM-Chine AGP Koubia : Plusieurs infrastructures réalisées par les fils du terroir et le gouvernement AGP Boké-Économie: ouverture de la session budgétaire de la Commune urbaine AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Législatives 2021 : le candidat du RHDP à Dualla-Massala appelle à l’union des cadres AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/Kamala Harris : La première vice-présidente des Etats-Unis (Portrait) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ CEI : des commissaires centraux issus de l’opposition réintègrent l’institution ATOP LE CHEF DU GOUVERNEMENT APPELLE LA POPULATION A SA RESPONSABILITE

Côte d’Ivoire-AIP: L’avant projet de loi portant code de l’élevage en cours de validation à Grand-Bassam


  26 Novembre      12        Agriculture (1834), Société (27498),

   

Grand-Bassam, 26 nov 2020 (AIP)- Les acteurs et partenaires du secteur de l’élevage, participent, jeudi 26  et vendredi 27 novembre 2020, à un atelier organisé par le ministère des Ressources animales et halieutiques à Grand-Bassam en vue d’examiner et valider l’avant projet de loi portant code de l’élevage de Côte d’Ivoire.

Selon le Ministre Moussa Dosso, la validation de cet avant projet de code de l’élevage va permettre la modernisation de ce secteur qui passe nécessairement par la professionnalisation des acteurs, en particulier l’insertion professionnelle des jeunes ivoiriens formés aux méthodes d’élevages modernes et l’intensification des systèmes de production, de transformation et de commercialisation en vue de l’approvisionnement et la couverture en bovins, ovins, caprins etc, des besoins du pays.

M. Dosso a indiqué que l’avant projet de ce code de l’élevage “est la réponse aux préoccupations des ivoiriens” car il garantit aussi une meilleure transparence des consommateurs. Suite aux difficultés d’approvisionnement  en viande survenues à cause de la sécheresse dans les années 1972 et 1973, l’Etat ivoirien a envisagé une politique volontariste qui a permis respectivement d’enregistrer une augmentation de 37% à 53% pour la viande  et 9 à 21% pour le lait.

Après l’adoption en 2016 du Plan stratégique de développement de l’élevage,de la pêche et de l’aquaculture (PSDEPA) visant à contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire en matière de protéines animales et halieutiques, le ministre estime qu’il est urgent de permettre l’accélération de la modernisation de ce secteur par la professionnalisation.

Dans la même catégorie