MAP M. Bourita à Bamako porteur d’un message d’encouragement, d’amitié et de solidarité APS UN PROJET D’ASSISTANCE SOUS FORME DE TRANSFERTS MONÉTAIRES CIBLE PLUS DE 145.000 PERSONNES DANS 12 DÉPARTEMENTS APS MACKY SALL : « LE TER VA DÉMARRER DANS LES PROCHAINS MOIS » AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021

Côte d’Ivoire-AIP/ Le CICR et le CNHD plaident pour une synergie d’actions en faveur des personnes disparues


  28 Août      15        Société (23190),

   

Abidjan, 28 août 2020 (AIP)- Le comité internationale de la croix rouge (CICR) et le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) plaident pour une plus grandes synergie d’actions des pouvoirs publics, des associations et des organisations internationales afin d’apporter une aide aux personnes disparues et à leurs familles.

Le CICR et le CNDH ont organisé, le vendredi 28 août 2020, la 1ère édition de la commémoration de la journée internationale des personnes disparues, célébrée chaque 30 août depuis 2010 suite à son institution par l’Assemblée générale des Nations unies de la convention internationale de protection des personnes contre les disparitions.

Pour le chef adjoint de la délégation régionale du CICR-Abidjan, Christoph Kohler, si cette journée est une occasion pour le renforcement de la réflexion et de la mobilisation en faveur des personnes touchées ainsi que de leurs familles proches, elle indique aussi aux décideurs de tous les niveaux, aux organisations de s’activer et d’apporter des réponses adéquates et multiformes à la problématique.

Ainsi, il relève que le président du CICR, Peter Maurer a appelé les gouvernements à répondre d’urgence aux problèmes humanitaires des personnes qui sont disparues, qu’elles qu’en soient les circonstances, notamment, les conflits, les autres situations de violences, les catastrophes ou les migrations.

Selon la présidente du CNDH, Namizata Sangaré, il s’agit pour tous les acteurs de la société d’agir en synergie pour prévenir les populations contre cette « infraction grave » du droit des personnes. En effet, pour le CNDH l’engagement de l’Etat doit se traduire par la ratification de la convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

En juin 2020, le CICR a dénombré près de 44.000 personnes disparues en Afrique dont presque la moitié d’entre elles (45%) étaient des enfants au moment de leur disparition. De juin 2019 à juin 2020, le CIRC a enregistré 4.700 nouveaux cas de personnes disparues sur le continent Africain.

En Côte d’Ivoire, le CICR a enregistré 236 demandes de recherche des personnes disparues en situation de conflits, de violences, ou en immigration internationales, en 2020, a relevé la cheffe d’équipe protection du CICR, Paola Perinetti.

Dans la même catégorie