ANGOP Angola perde na estreia da Cosafa APS ORGANISATION ET NOUVELLES ORIENTATIONS DE LA SN-APS, AU MENU D’UN ATELIER À SALY APS UN ÉLU LOCAL VANTE LES AVANTAGES DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE DANS LA CAPTATION DE RESSOURCES APS LE BOS DU PSE SATISFAIT DU DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE L’AGROPOLE-CENTRE APS AFROBASKET U18 : VICTOIRE DU SÉNÉGAL SUR LE MALI (80-78) ANGOP Covid-19: Angola reporta 132 novos casos e 55 recuperados GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre ANP Niger: Le gouvernement fixe les modalités de calcul et de recouvrement des redevances de l’ARST ANP Niger : Démission des membres du Gouvernement et de certaines personnalités candidats aux élections législatives du 27 décembre prochain GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre

Côte d’Ivoire-AIP/ Le député Tanoh Marguerite appelle à l’apaisement à Abengourou


  12 Novembre      2        Société (25584),

   

Abidjan, 12 nov 2020 (AIP)- Le député d’Abengourou commune, Tanoh Marguerite, a appelé mercredi 11 novembre 2020 à l’apaisement des esprits, invitant les jeunes de tous les bords à éviter les affrontements pour préserver la paix.

« Nous n’avons aucun intérêt à nous affronter », a fait remarquer le député Tanoh Marguerite, qui s’exprimait après une cérémonie d’exorcisme initiée par les femmes de la cour royale pour conjurer le sort après les violences subies lors de la présidentielle du 31 octobre 2020.

Le député d’Abengourou commune a souligné la situation délicate qui prévaut dans le pays. Marguerite Tanoh a conseillé aux populations notamment aux jeunes de ne pas prendre en compte les rumeurs, mais de chercher à vérifier toute information et à prendre conseil pour ne pas tomber dans la ruse des destructeurs et ennemis de la Côte d’Ivoire.

L’élue d’Abengourou a salué la hauteur d’esprit de tous les acteurs qui ont œuvré pour qu’il n’y ait pas de conflits, en particulier Sa Majesté Nanan Boa Kouassi III, roi de l’Indénié et sa cour pour les initiatives et les grandes médiations qui ont épargné le pire au royaume et, permis aux populations d’Abengourou de continuer de vivre dans la quiétude.

Les cérémonies d’exorcisme et de purification ou le « Moumouné » (en langue locale) ont eu également lieu à Niablé et à Sankadiokro deux localités où des morts ont été enregistrées lors des violences post-électorales.

Dans la même catégorie