AGP Gabon/Journée de la paix: Le PAYNcop annonce un projet de lutte contre la Covid-19 en milieu carcéral AGP Gabon/Immigration clandestine:118 migrants interpellés au nord de Libreville APS UN CONSEIL PRÉSIDENTIEL SUR LA RELANCE DE L’ÉCONOMIE ANNONCÉ APS PLAN ORSEC : UN LOT D’ÉQUIPEMENTS D’UNE VALEUR DE 347 MILLIONS FRANCS RÉCEPTIONNÉ À ZIGUINCHOR APS MACKY SALL INSISTE SUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AGRICULTURE ET DE L’ÉLEVAGE GNA Anyaa-Sowutuom constituents give First Lady rousing welcome GNA Let’s restructure global financial architecture for easy access to capital – President GNA Innohub launches Women-In-Climate Accelerator programme AGP Société : le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique en visite de travail à l’université de Kindia AGP Yomou/Administration: Le nouveau directeur préfectoral de la jeunesse installé dans ses fonctions.

Côte d’Ivoire-AIP/ Le groupement féminin sanitaire de Grand-Morié promeut la moustiquaire imprégnée contre le paludisme


  15 Septembre      7        Société (22982),

   

Abidjan, 15 sept 2020 (AIP)- Le Groupement féminin sanitaire de la sous-préfecture de Grand-Morié ‘’Ywossêtcha’’ a initié, le lundi 14 septembre 2020, une caravane de sensibilisation contre le paludisme en insistant particulièrement sur l’utilisation de la moustiquaire imprégnée pour prémunir la femme enceinte, eu égard aux conséquences néfastes de cette infection chez la mère et l’enfant.

En effet, la femme enceinte aux dires de la sage-femme Danon Tizié Joëlle, coordonnatrice du groupement sanitaire, est généralement vulnérable du fait de la grossesse qui affaiblit son système immunitaire et la rend plus sensible à l’infection paludique.

De sorte que cela accroît, selon elle, le risque d’anémie sévère et de mort aussi bien chez la mère que chez l’enfant si l’on n’y prend garde.

Pour sortir donc la gente féminine locale de l’ignorance, faisant croire que le paludisme est provoqué par la chaleur du soleil ou d’autres choses, la coordonnatrice de ‘’Ywossêtcha’’ ou (comptons d’abord sur nous-mêmes en langue Abbey), a montré clairement que le vecteur principal du paludisme est le moustique (l’anophèle) qui prospère par une mauvaise hygiène environnementale.

Mais dont on peut empêcher la piqûre en utilisant correctement la moustiquaire imprégnée.

Au-delà des femmes, Mme Danon et la présidente de ‘’Ywossêtcha’’Sylvie Laurence Ossohou Kouadio ont choisi l’occasion du deuxième jour du ‘’Djidja’’(fête des ignames) en pays Abbey pour marquer le coup.

Mieux, pour mettre l’accent en présence du sous-préfet Yssouf Soumahoro sur la nécessité d’utiliser la moustiquaire imprégnée pour éviter ou réduire sensiblement le paludisme, première cause de consultations et de mortalité sous les tropiques, dit-on.

C’est au son d’une fanfare qui a sillonné les principales artères de la ville que s’est faite cette campagne contre le paludisme, mettant en avant une bonne hygiène environnementale et l’utilisation de la moustiquaire imprégnée telle que recommandée par l’OMS, pour la survie des populations et pour limiter sensiblement les avortements spontanés et accouchements prématurés chez les mères de Grand-Morié.

Les mamans ont donc été exhortées à fréquenter les centres de santé les plus proches dès le premier trimestre de la grossesse pour les visites prénatales susceptibles de conduire aux traitements intermittents préventifs et à la prise en charges des accès palustres, afin de réduire in fine les cas de décès chez la mère et chez l’enfant pendant la grossesse.

Dans la même catégorie