AGP Gabon/Oyem: Le budget du conseil municipal voté à plus de 900 millions de F CFA AGP Gabon/Lutte contre le tabagisme: Une campagne d’information et de sensibilisation lancée à Libreville AGP Gabon/Education nationale: Le Sena demande plus de lisibilité sur les dossiers déjà régularisés AGP Gabon: Liliane Massala présente ses lettres de Cabinet à Louise Mushikiwabo ACP Présentation du dictionnaire essentiel des infractions environnementales en droit congolais Inforpress Porto Novo: Obras da estrada de acesso às Marcelas prevista para os próximos dias – promotores ACP Plus de 39 millions de doses de vaccins avaient été administrées dans 49 États riches, selon l’OMS ACP La deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 se révèle plus meurtrière en Afrique qu’ailleurs, selon Africa-CDC ACP Covid-19 : l’Afrique a atteint plus de 3.310.000 cas confirmés Inforpress Fogo: Ministério da Saúde vai contratar um enfermeiro para Chã das Caldeiras – director região sanitária

Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Adjoumani appelle à une agriculture plus respectueuse de l’environnement


  4 Décembre      23        Société (27614),

   

Abidjan, 04 déc 2020 (AIP)- Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, a appelé à une agriculture plus respectueuse de l’environnement, jeudi 03 octobre 2020 à Abidjan, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des coopératives.

« Votre rôle est d’expliquer à vos membres les impacts du changement climatique et de leur demander à pratiquer une agriculture éco-responsable, c’est-à-dire, une agriculture plus respectueuse de l’environnement », a lancé M. Kobenan à l’endroit du monde agricole, des présidents des sociétés coopératives, des associations et des interprofessions.

Pour le ministre, l’agriculture qui constitue l’un des moteurs de l’économie ivoirienne, reste exposée aux aléas climatiques en raison de l’exploitation extensive, plutôt qu’intensive des terres.

En plus, les acteurs du secteur agricole, notamment les producteurs, sont aussi victimes des effets du changement climatique en raison de la baisse du rendement des productions.

Vu la nécessité d’agir face aux dangers du réchauffement climatique tant pour atténuer ses effets que pour s’adapter à cette nouvelle réalité, Kobenan Kouassi Adjoumani a précisé que le gouvernement ivoirien s’est engagé sur le plan international, à réduire ses émissions de Gaz à effet de serre (GES).

Il s’agit de l’adhésion de la Côte d’Ivoire aux protocoles et plans d’actions internationaux comme la ratification de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 1994, la signature de l’Accord de Paris en 2015, avec pour ambition d’utiliser 48% d’énergie renouvelable et de réduire de 28% la production de CO2 à l’horizon 2030.

Sur le plan national, pour une adaptation au changement climatique, la volonté du gouvernement s’est inscrite dans le Plan national de développement (PND) adopté en 2016. Celui-ci offre un cadre de référence stratégique qui intègre les défis des changements climatiques sur les années 2016-2020.

Plus récemment, la Côte d’Ivoire s’est engagée à accélérer l’Agriculture Zéro déforestation et la production de Cacao sans déforestation.

La Journée internationale des coopératives 2020 est célébrée à l’initiative du ministère de l’Agriculture et du Développement rural à travers sa direction des organisations professionnelles agricoles (DOPA), autour du thème « Le changement climatique, quelles actions des sociétés coopératives et des autres acteurs pour sauver notre agriculture ? ».

Dans la même catégorie