GNA Government addressing all outstanding border issues with neighboring countries- President GNA Peace Fund launched to support the National Peace Council ANP Décès à l’hôpital de référence de Niamey du PDG de la Nigérienne de l’automobile AGP Koubia-CIVID-19 : Lancement de la compagne de vaccination accélérée contre le covid-19 GNA Ministry of Finance publishes sustainable financing framework GNA Strengthening health security will help Ghana achieve Universal Health Coverage GNA AU signs MOU with Africa Leadership Foundation GNA NCCI to hold Africa Private Sector Summit Series two in Accra INFORPRESS Presidential elections on Sunday will be followed by 140 international observers – CNE INFORPRESS President of the Republic classifies Armenio Vieira as “example” and “source of inspiration” to look for “new things”

Côte d’Ivoire-AIP/ Le processus d’installation et d’entretien de la pelouse du stade de Yamoussoukro se déroule bien (BNETD)


  25 Septembre      24        Education (5859),

   

Yamoussoukro, 25 sept 2021 (AIP) – Le directeur général du Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD), Kinapara Coulibaly, s’est félicité de la bonne exécution du processus d’installation et d’entretien de la pelouse du stade de Yamoussoukro, à la suite d’une visite de terrain qu’il y a effectuée vendredi 24 septembre 2021.
La qualité de l’aire de jeu reste un enjeu majeur dans la construction des infrastructures sportives. L’opinion nationale et internationale s’était émue récemment de la dégradation rapide et inexplicable du Stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé (Anyama), censé être le plus beau joyau sportif du pays.
Pour le stade de Yamoussoukro, certaines voix se sont déjà élevé pour prédire la même catastrophe alors même que les travaux sont encore en pleine exécution.
« Vous savez une pelouse, c’est un processus, ce n’est pas du jour au lendemain qu’on vient et qu’on dépose la pelouse. Aujourd’hui, nous sommes dans un processus d’installation et d’entretien de cette pelouse. Il y a un certain nombre d’opérations qui sont planifiées et il n’y a aucune raison de penser que lorsqu’un match devra être joué ici la pelouse ne sera pas aux meilleures normes internationales », a déclaré le directeur général du BNETD qui conduisait une forte délégation.
En ce qui concerne l’ensemble des travaux, le stade de Yamoussoukro est prêt à 95% et les réserves émises en son temps par le BNETD sont en train d’être levées avant le prononcé de la réception provisoire de l’ouvrage.
« Les recommandations qui ont été faites par la CAF sont en droite ligne avec les réserves qui avaient été déjà émises par le BNETD sur lesquelles l’entreprise travaille. Aujourd’hui, nous avons un taux de réserve qui se situe à peu près à 50%. Et avec l’entreprise nous venons de revoir un planning de levée de ces réserves qui nous amène jusqu’à la fin du mois de novembre, début décembre 2021 », a révélé Kinapara Coulibaly.
Pour le premier responsable du BNETD, nul n’est besoin de comparer les stades de Yamoussoukro et d’Ebimpé car « le contexte du stade d’Ebimpé est différent du stade de Yamoussoukro ».
« Pour rappel le stade d’Ebimpé est le fruit de la coopération entre le gouvernement ivoirien et le gouvernement chinois, il y a un certain nombre de recommandations qui ont été formulées par le BNETD et par la CAF pour que ce Stade soit aux normes internationales, de la FIFA ».

Dans la même catégorie