AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Cent quarante-quatre nouveaux cas enregistrés lundi APS MACKY SALL PROMET UNE RÉORIENTATION DES ALLOCATIONS BUDGÉTAIRES EN FAVEUR DE L’EMPLOI APS LE CHEF DE L’ETAT ANNONCE L’ALLÈGEMENT DU COUVRE-FEU À DAKAR ET À THIÈS APS L’ÉDITION 2021 DE LA CAN U17 ANNULÉE (MÉDIAS) APS DES FEMMES LEADERS POLITIQUES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR UN DIALOGUE CONSTRUCTIF APS HIÈS REÇOIT SA DEUXIÈME DOTATION DE VACCINS ANTI-COVID GNA COVID-19 Vaccination: GHS vaccinates 300,000 people within a week ANGOP COVID-19: ANGOLA DETECTA VARIANTES SUL-AFRICANA E INGLESA ANP Diffa : Forte mobilisation des femmes à la célébration de la journée du 8 mars dans la ville ANP Présidentielle au Niger : Mahamane Ousmane dépose un recours devant la Cour Constitutionnelle

Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet de réhabilitation de la forêt classée de Cavally entre dans sa phase d’accomplissement


  28 Janvier      19        Environnement/Eaux/Forêts (2583),

   

Abidjan, 28 jan 2021 (AIP)- Le projet de conservation et de réhabilitation de la forêt classée de Cavally dont l’objectif de protéger et de restaurer cette réserve forestière tout en renforçant la résilience des communautés locales, entre dans sa phase d’accomplissement, a constaté l’AIP, jeudi 28 janvier 2021, lors de son lancement officiel à Abidjan.

Dénommé « Projet Cavally », ce projet, qui sera exécuté par à Earhwrm Foundation (EF) et la Société de développement des forêts (SODEFOR), s’inscrit dans le cadre d’un « protocole d’entente » signé le 10 juillet 2020, entre l’entreprise agroalimentaire, Nestlé et le ministère des Eaux et Forêts (MINEF).

La mise en œuvre de ce protocole d’accord, permettra entre autres « de conserver les aires de forêt intactes dans la forêt classée de Cavally, de réhabiliter une partie des zones de forêt fortement dégradées, et de développer la résilience des communautés de planteurs en zone périphérique de cette forêt classée », a déclaré le chef de cabinet du MINEF, Issouf Traoré, représentant le ministre Alain-Richard Donwahi, à cet atelier de lancement.

Il n’a manqué d’exprimer sa gratitude envers Nestlé qui est la première entreprise à avoir « matérialiser l’apport du secteur privé dans la politique nationale de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts ».

Le Directeur général de Nestlé Côte d’Ivoire, Thomas Caso, a réaffirmé à cet effet, l’engagement de ladite entreprise à tenir ses résolutions, qui sont essentiellement « d’œuvrer à ce que 100% de sa production soit à base de matières premières non issues de la déforestation d’ici 2022 », et « aider le pays à trouver un bon équilibre entre la forêt, le cacao et l’agriculture ».

Ceci, au moyen de la prévention par la sensibilisation des populations, et du contrôle de l’approvisionnement au travers la cartographie des chaînes d’approvisionnement, et la technologie spatiale Starling d’Airbus, a-t-il déclaré.

La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao. Toutefois, elle connait une grande déforestation. Il ne lui reste que 17% de sa forêt primaire. Et à l’origine de cette déforestation, la culture de cacao, et d’autres matières premières agricoles en plus de l’exploitation forestière, a ajouté M. Caso.

Le responsable pays Earthworm Foundation, Gerome Tokpa a souhaité la disposition des communautés locales de Taï à s’approprier la conservation et la restauration de la foret classée de Cavally, car, a-t-il soutenu, la réussite de ce projet ne pourra être sans elles.

D’un montant de 3.34 millions de francs Suisse, soit 2,04 milliards de francs CFA, financé en majorité par Nestlé, le projet Cavally qui s’entendra sur une durée de trois ans, intègre les actions de suivi de la déforestation de la forêt classée de Cavally (FCC) issues d’un partenariat entre Earhwrm Foundation (EF) et la Société de développement des forêts (SODEFOR), depuis 2018, avec pour ambition de restaurer la forêt classée de Cavally à 20% d’ici 2030.

Cet atelier de lancement du Projet Cavally a consisté également à initier un cadre de collaboration permanente entre les différentes parties prenantes œuvrant à la conservation de cette forêt classée.

La forêt de Cavally fait partie des 234 forêts classées que compte la Côte d’Ivoire. De 1960 à 2015, la superficie de ses forêts est passée de 16 millions à 3,5 millions d’hectares. Cette perte serait causée en majorité par l’agriculture extensive.

Dans la même catégorie