MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Bank Of Africa lance sa nouvelle plateforme de crédit à la consommation « creditdaba.ma » AIP Un cadre RHDP de Man en lice pour une candidature d’indépendant aux législatives AIP La paix et la solidarité célébrées dans le canton Kafigué AIP Des motos pour les secrétaires de sections RHDP du canton Kafigué AIP L’érection du village de Dagba en sous-préfecture souhaitée AIP Aimée Zébéyoux réconcilie les populations autochtones et allogènes de Téhiri MAP Lancement de la 6eme Semaine du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA)

Côte d’Ivoire-AIP/ Le recours à des cartons pour la mise en observation des parturientes à la maternité d’un CSR de Niakara


  6 Janvier      12        Santé (8598),

   

ABIDJAN, 06 jan 2021 (AIP)- Le Centre de santé rural (CSR) de Ténindiéri, village du périmètre communal de Tortiya, dans le département de Niakara (Centre-nord, région du Hambol), est confronté à un déficit criant de matériels pour la prise en charge médicale des patients surtout des parturientes et leurs nouveau-nés, obligés de se servir de cartons pour leur mise en observation médicale.

Lors de la Saint-Sylvestre, en marge de la deuxième édition de la cérémonie de remise de kits aux nouveau-nés entre le 31 décembre 2020 et le 1er janvier 2021, organisée par la députée suppléante de Niakara-Tortiya-Arikokaha, Josiane Ouroh Zobo, sept nourrices bénéficiaires se sont confiées à l’AIP.

Installées sur des « lits » de fortune, des cartons disposés au sol et sur lesquels elles sont gardées en observation après accouchement, ces femmes visiblement éprouvées par la fatigue, ont déploré les conditions de prise en charge.

 » C’est vraiment inadmissible et écœurant. Il n’y a que deux lits dans la salle d’observation de la maternité. Une fois occupés, et en cas d’affluence, les autres femmes et leurs bébés sont obligés de dormir sur des morceaux de carton, à même le sol, après l’accouchement « , a déploré une d’entre elles, Solange Koné Korotoumou (40 ans), venue d’un campement à proximité de Ténindiéri.

Pour Irène Coulibaly Ténédio, ressortissante de Zanakaha, les autorités devraient urgemment songer à optimiser la capacité opérationnelle de ce centre de soins de proximité et surtout la maternité.

Le CSR de Ténindiéri a été mis en fonction courant 2020 après sa réhabilitation par l’Etat de Côte d’Ivoire avec l’aide des partenaires internationaux

(AIP)

Dans la même catégorie