GNA Ghana among countries of relative peace in Africa, says ex-head of UN peace operations GNA Police Ladies FC labours to pick a point against Sea Lions at home GNA Tema GHS to mark Child Health Promotion Week GNA PUCG matriculates fresh undergraduate students GNA Fire burns down Asante-Mampong College of Education administrative block GNA Clergyman urges Ghanaians to show love towards one another GNA Hollard Life launches MeBanb micro-insurance product ATOP ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE : DES ARTISANS ELECTRICIENS DU BATIMENT DE LA « CRM KARA » FORMES ATOP VACCIN ANTI-COVID-19 : DE NOUVEAUX SITES DE VACCINATION DANS LE GRAND LOME ET LES REGIONS ATOP INSTITUTIONNALISATION DU ZAKAT AU TOGO : L’ACMT LANCE LE FONDS TOGOLAIS DE LA ZAKAT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le REPSFECO-CI appelle les candidats aux législatives au respect du jeu démocratique


  27 Février      23        Politique (16216),

   

Aboisso, 27 fév 2021 (AIP)- Le Réseau paix et sécurité pour les femmes de l’espace CEDEAO, section Côte d’Ivoire (REPSFECO-CI) a appelé, vendredi 26 février 2021, tous les candidats en lice et les partis politiques engagés pour les législatives du 06 mars 2021 à veiller au respect du jeu démocratique et à avoir l’esprit fair-play.

Il s’exprimait à l’apothéose de la campagne de sensibilisation et d’éducation civique des femmes et des jeunes pour leur plus grande implication pour les élections législatives apaisées de 2021.

Ces acteurs des élections devront veiller également au respect des autorités et des institutions de la République et devront prendre part effectivement aux opérations de vote. Les femmes du REPSFECO-CI ont appelé leurs « sœurs » à jouer leur rôle de gardienne de la paix sociale et à continuer la sensibilisation sur la paix communautaire.

La jeunesse devra privilégier la voie du dialogue et la protestation saine, veiller au respect des autorités et des institutions de la République et prendre effectivement part au vote. Les chefs coutumiers ont été appelés à être les gardiens des valeurs de paix et de cohésion dans les communautés.

Les forces de l’ordre doivent, quant à elles, rassurer les populations sur le niveau de sécurité pendant le scrutin et garantir la sécurité des personnes et des biens.

La présidente du REPSFECO-CI, Mme Diallo Sissoko Géneviève, a souhaité vivement qu’aucune violence ne soit signalée dans la région du Sud-Comoé lors des législatives.

Le secrétaire général de préfecture d’Aboisso, Akoi N’guessan Jean, a exhorté les populations à ne publier aucun résultat sur les réseaux sociaux avant la proclamation officielle.

Le REPSFECO-C a entamé une campagne de sensibilisation à des élections apaisées dans les quatre départements de la région du Sud-Comoé. Cette campagne a abouti à cette dernière journée placée sous le thème « Ma contribution pour préserver la paix en période électorale ».

Dans la même catégorie