GNA China ready to lead global economic rebound APS L’ANER EST EN TRAIN D’INSTALLER DES MINI-CENTRALES SOLAIRES DANS LE MONDE RURAL, SELON SON DIRECTEUR GÉNÉRAL APS MALICK DAFF SE SATISFAIT DU RÉSULTAT APS KALIDOU KASSÉ EXPOSE ‘’GIS GIS BU BEES’’, SA NOUVELLE VISION PICTURALE APS COUPE DE LA CAF : LE JARAAF PREND UN LÉGER AVANTAGE LORS DE LA MANCHE ALLER ANP Maradi : Le Président Issoufou Inaugure la route Maradi-Madarounfa-frontières Nigéria ANP Niger : Le parlement adopte le statut du personnel militaire des forces Armées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 29 cas de COVID-19 notifiés le 28 novembre 2020 (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Journée internationale des droits de l’enfant: Les parents exhortés à déclarer leurs enfants à l’état civil AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Journée internationale des droits de l’enfant: Les enfants de Bouaflé exhortent leurs parents à maintenir la cohésion sociale

Côte d’Ivoire-AIP/ Le roi Amon Tanoé invite les jeunes du Lôh-Djiboua à respecter l’autorité suprême du Conseil constitutionnel


  17 Novembre      4        Société (25395),

   

Abidjan, 17 nov 2020 (AIP) – En campagne de promotion de la paix auprès des jeunes du Lôh-Djiboua, le président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels (CNRCT) de Côte d’Ivoire, Sa Majesté Amon Tanoé, a invité, lundi 16 novembre 2020, à Divo, les jeunes de la région à avoir un respect scrupuleux des décisions du Conseil constitutionnel.

Le premier responsable de la chefferie traditionnelle de Côte d’Ivoire a fait cette exhortation, relativement à la polémique autour de la validation des candidats à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 et des violences qui en découlent dans le pays, notamment sur la question du 3ème mandat du président Alassane Ouattara.

« J’invite les jeunes à bien comprendre ça (…), C’est le Conseil constitutionnel qui décide au final de tout. Donc une fois que le Conseil constitutionnel s’est prononcé, ça peut ne pas vous plaire mais, il faut respecter », a expliqué Sa majesté Amon Tanoé.

Il a demandé aux jeunes qui s’intéressent à la politique d’avoir le sens civique, donc de se cultiver et de se former sur les lois et règles qui régissent les institutions et leurs fonctionnements. « Ainsi, souligne-t-il, dans une société organisée, on peut ne pas être d’accord avec tout, mais on ne casse pas tout parce qu’on n’est pas d’accord ».

Le roi a auparavant écouté les jeunes des différents quartiers et communautés de Divo, sur les raisons des affrontements et autres violences observées dans cette localité, surtout les 21 et 22 août 2020. Huit personnes furent tuées et de nombreux dégâts matériels occasionnés, lors d’affrontements entre jeunes proches du pouvoir et jeunes sympathisants de l’opposition, à la suite d’une marche de protestation des femmes de l’opposition contre un 3ème mandat d’Alassane Ouattara.

Les jeunes ont rassuré que depuis ces tristes événements, ils se sont retrouvés et mis en place une plateforme d’échanges pour régler par le dialogue les problèmes et combattre ensemble les rumeurs.

Le préfet de région, Kouakou Assoman, qui a encouragé cette initiative, a précisé qu’avec cette collaboration, l’élection présidentielle a connu peu de heurts à Divo.

Nanan Amon Tanoé a salué la mise en place de cette plateforme, et promis en faire la promotion dans les autres régions du pays. Il a offert un million de franc CFA pour assister les victimes des violences et un autre pour les jeunes.

Dans la même catégorie