AIP Six morts dans un éboulement sur un site d’orpaillage près de Loho à Niakara AIP Psgouv 2020: plus de 200 pompes à motricité humaine réparées ou remplacées dans le N’zi AIP Le maire de Samatiguila reconnaissant à sa population pour la victoire de Ouattara MAP Nigeria : Au moins 110 civils tués dans une attaque terroriste MAP Football : Décès de l’ancien international sénégalais Bouba Diop à l’âge de 42 ans APS FOOTBALL : LA GAMBIE REMPORTE LE TOURNOI DE LA ZONE OUEST A DE L’UFOA APS DES ÉLÈVES DE SAINT-LOUIS SENSIBILISÉS SUR LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE ANP Maradi : le Chef de l’Etat lance les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria GNA NCCE urges political activists to eschew violence ahead of elections GNA CSOs urged to build stronger partnership to champion agro-ecology

Côte d’Ivoire-AIP/ Le secteur du transport connaît une perturbation à Divo depuis la présidentielle


  3 Novembre      5        Société (25429),

   

Divo, 03 nov 2020 (AIP) – Si les activités économiques ont repris leur rythme normal, dans de nombreux secteurs économiques de la ville de Divo, celui du transport connaît une perturbation, surtout du fait de l’inactivité des grands et moyens transporteurs de camion, reliant les villes et régions du pays.

De nombreux voyageurs sont bloqués, dans la ville de Divo, depuis vendredi après-midi, la veille de la présidentielle du 31 octobre 2020, faute de moyen de transport pour se rendre soit à Abidjan, Bouaké, San Pedro, soit dans d’autres localités un peu plus éloignées.

Dans les gares des sociétés de transport SBTA, UTB, BG, et bien d’autres, les consignes des patrons sont d’observer encore pour quelques jours, afin de s’assurer qu’il n’y a plus de grands barrages sur les routes et qu’il n’y a pas de risque de voir son camion être incendié. A l’opposé, les taxis communaux ont repris pleinement leurs activités.

L’enseignant d’anglais dans le secondaire, K.K S, ne sait plus à quel saint de vouer, ayant été immobilisé à Divo, depuis le vendredi 30 octobre 2020, alors qu’en provenance d’Abidjan, il était en partance pour San Pedro, où il réside avec sa famille. Chaque matin, il va faire en vain le pied de grue dans les gares routières, des heures durant.

Une commerçante de vivrier au marché de Konankro, Mo Akissi, craint que si la situation ne se normalise au plus tôt, la nourriture ne commence à manquer sur les marchés, avec pour conséquence une augmentation drastique des prix des produits de premières nécessités. Elle déplore l’absence de camion pour aller chercher la nourriture dans les villages.

Dans la même catégorie