APS LES POPULATIONS INVITÉES À S’APPROPRIER SEN’EAU, « UN PATRIMOINE À 55 POUR CENT SÉNÉGALAIS’’ APS MÉDINA BAYE VA CÉLÉBRER LE MAOULOUD DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIÈRES (PORTE-PAROLE) APS LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE SAISI DU RAPPORT DE L’IGAJ SUR TÉLIKO APS REPLI DE 2, 5 % DU PIB AU 2E TRIMESTRE (ANSD) APS LES DÉCHETS PLASTIQUES, UNE « MENACE GRAVE » POUR LA PLANÈTE ET LES OCÉANS (PRÉSIDENT CAOPA) APS VERS UN UN GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DU PROJET « DUNDËL SUUF’’ À SÉDHIOU APS LA BAD INTÈGRE LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FORUM MONDIAL SUR L’INVESTISSEMENT (COMMUNIQUÉ) APS GESTION DES ORDURES : LES PRN, UN PARI CONTRE LES ’’DÉPÔTS SAUVAGES’’ MAP Fièvre de la vallée du Rift en Mauritanie: trois morts MAP UEMOA : la croissance prévue à 1,3% en 2020

Côte d’Ivoire-AIP/ Le Sénat vote en plénière 16 nouvelles lois


  9 Septembre      9        Politique (11428),

   

Yamoussoukro, 09 sept 2020 (AIP) – Les sénateurs ivoiriens réunis mardi 8 septembre 2020 en session plénière de délibérations à Yamoussoukro, ont adopté 16 lois en rapport avec divers domaines de la vie nationale, dont celle relative à l’organisation du système statistique national.

Tenant compte des insuffisances de l’ancienne, la nouvelle loi modifie le statut juridique du conseil national de la statistique ainsi que celui de l’institut national de la statistique. Elle crée également une autorité nationale de la statistique publique et un fonds national de développement de la statistique.

Parmi les textes qui entrent dans l’ordonnancement juridique ivoirien figurent les lois en rapport avec la pandémie à coronavirus. Ainsi, la loi portant création, attributions, organisation et fonctionnement du fonds spécial de solidarité Covid-19 et celles relatives à la mise en place de fonds de soutien aux petites et moyennes entreprises, et aux grandes entreprises ont été adoptées lors de cette session plénière des sénateurs.

« On retient que tout s’est très bien passé, malgré les douze heures, assis, on n’a pas vu le temps passer. Je tiens à féliciter les présidents de commissions et leurs rapporteurs », a déclaré la vice-présidente du Sénat, Mme Sarra Fadika Sako, qui a présidé les travaux de la session.

Les textes adoptés ont été étudiés en amont par deux commissions du Sénat, dont celle des affaires économiques et financières présidée par l’ancien ministre Moïse Koumoué Koffi.

Les travaux du Sénat reprennent en novembre prochain avec l’adoption d’un nouveau calendrier de travail par la chambre des sages.

Dans la même catégorie