MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Bank Of Africa lance sa nouvelle plateforme de crédit à la consommation « creditdaba.ma » AIP Un cadre RHDP de Man en lice pour une candidature d’indépendant aux législatives AIP La paix et la solidarité célébrées dans le canton Kafigué AIP Des motos pour les secrétaires de sections RHDP du canton Kafigué AIP L’érection du village de Dagba en sous-préfecture souhaitée AIP Aimée Zébéyoux réconcilie les populations autochtones et allogènes de Téhiri MAP Lancement de la 6eme Semaine du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA)

Côte d’Ivoire-AIP/ Le Sénat vote le budget 2021


  13 Décembre      35        Economie (10814), Politique (14240),

   

Yamoussoukro , 13 déc 2020 (AIP) – Le Sénat de Côte d’Ivoire a adopté en seconde lecture dans la soirée du samedi 12 décembre 2020 la loi portant budget de l’Etat de Côte d’Ivoire pour l’année 2021 au terme d’une semaine d’oral avec les différents détenteurs de portefeuille ministériel coachés par le ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo.

Le budget élaboré sous la forme de budget-programmes pour la seconde année consécutive s’équilibre en ressources et en charges à 8.398,9 milliards f cfa et est structuré en 35 dotations et 149 programmes budgétaires logés au sein des institutions et ministères.

Le budget 2021 consacre un montant de 359,7 milliards F CFA à l’aménagement des routes, 145,8 milliards F CFA d’investissement dans le secteur de l’énergie, 84,1 millirads F dans le secteur de l’hydraulique, 76,6 milliards dans l’assainissement et la salubrité et le système sanitaire bénéficiera d’un montant 133,4 milliards F CFA . En ce qui concerne le secteur de l’éducation les investissements de l’Etat sont prévus à 150,8 de milliards de F CFA.

« La première chose c’est de se réjouir que les représentants du peuple à la chambre haute aient apprécié la qualité des documents qui leur ont été soumis et qui répondent aux besoins des populations, ce qui justifie leur vote », a déclaré le ministre Moussa Sanogo.

Selon lui ce nouveau budget va permettre « d’accélérer le mouvement de développement de notre pays. Tout cela passe par une agriculture plus performante, une transformation de notre économie pour en faire une économie un peu plus industrielle, et cela passe aussi par l’accroissement, l’expansion des activités dans le secteur tertiaire au niveau des services du commerce, des télécommunications ou encore du secteur financier ».

Moussa Sanogo s’est également félicité du niveau élevé des échanges entre la chambre des sages et les différents émissaires du gouvernement qui ont eu en face d’eux des parlementaires « très avisés avec des préoccupations très pertinentes ».

Dans la même catégorie