AIP Une Ong appelle la classe politique à privilégier l’apaisement AIP La gendarmerie conseille la vigilance aux populations de Danané AIP Les autorités préfectorales appellent les chefs de Ferkessédougou à exercer leurs prérogatives AIP Le maire d’Arrah initie une tournée de remerciement après la visite d’Etat AIP Un collège de proximité à ouvert dans un village de Tengrela AIP Le ministre Gaoussou Touré appelle à la cohésion sociale et à la paix à Grand-Bassam APS LE DISTRICT SANITAIRE ET L’ALCOOL, CHEVAL DE BATAILLE DES JEUNES À RANÉROU AIP Le prix BJKD 2020 remporté par une jeune fille Inforpress Chefe do Governo representa Cabo Verde na 75ª Assembleia-Geral da ONU Inforpress Brava: Sociedade Cabo-verdiana de Música está a trabalhar para “combater” a insularidade – Responsável

Côte d’Ivoire-AIP / Le sous-préfet de Bazré prône la paix


  10 Août      15        Société (22916),

   

Yamoussoukro, 10 août 2020 (AIP) – Mme Gogon Ange épouse Sahi, sous-préfet de Bazré, dans le département de Sinfra, a saisi l’occasion de son adresse aux populations lors de la célébration des festivités marquant le 60ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire vendredi 7 août 2020 pour inviter les populations à faire de la paix une quête permanente.

«Nous sommes dans une année électorale. Tous, nous devons œuvrer pour la consolidation de la paix. L’élection n’est pas synonyme de guerre» a déclaré Mme Sahi au cours de la manifestation marquée cette année par la sobriété en raison de la crise sanitaire mondiale.

«Tout en adressant mes remerciements aux chefs de villages, guides religieux, leaders d’opinions, à la jeunesse et aux femmes. Je vous mets en mission de sensibilisation de la population, dans vos villages respectifs, pour les élections apaisées à Bazré et en Côte d’Ivoire. Je sais pouvoir compter sur vous pour perpétuer la paix et la cohésion sociale dans notre localité» a-t-elle ajouté.

Mme Sahi a donné rendez-vous à ses administrés pour les prochaines années à l’occasion de fêtes d’indépendances plus joyeuses à l’instar de celles qui ont suivi la proclamation de la souveraineté nationale et internationale du pays en 1960 par Félix Houphouët-Boigny, le premier président ivoirien.

Dans la même catégorie