ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre ANGOP Covid-19: Angola regista 82 novos casos APS ’’Le Joola’’ : tous les orphelins ’’laissés en rade’’ seront pris en charge par l’Etat (ministre) APS Les ‘’académiciens’’ cartonnent aux examens scolaires APS Don de sang : près de 1600 poches collectées à Kaffrine entre janvier et août APS ’’Le comportement humain, responsable de 40 % des cancers’’’ (spécialiste) ANP Ville de Niamey : Le Président de la délégation spéciale sur les sites de réhabilitation des éclairages publics

Côte d’Ivoire-AIP/ L’Eglise méthodiste unie appelle à la fin des violences


  30 Août      7        Religion (627),

   

Abidjan, 30 août 2020 (AIP)- Le président de l’Eglise méthodiste unie Côte d’Ivoire (EMUCI), Bishop Benjamin Boni, a appelé, le dimanche 30 août 2020, à la responsabilité de tous pour mettre fin à toutes formes de violences, dans son message, à l’occasion du culte de clôture de la 15è conférence annuelle ordinaire, dont les travaux ont eu lieu au temple Canaan de Cocody-Angré.

Selon le Bishop Boni, les tensions observées en cette année électorale aggravent le climat déjà « délétère » d’une Côte d’Ivoire « fortement fragilisée par le COVID-19 » et en même temps, « ternissent son image » en tant que terre d’espérance et pays de l’hospitalier.

C’est pourquoi, l’EMUCI exprime sa compassion aux victimes et ses sincères condoléances aux familles endeuillées, exhorte à renoncer aux représailles et autres formes de vengeances et rappelle la nécessité d’un dialogue sans exclusive de tous les fils et filles du pays, « impératif indispensable pour aller à la paix ».

Elle exprime « son entière disponibilité dans la recherche communautaire de la paix et de la réconciliation » et plaide pour l’instauration d’une chaîne de prières interconfessionnelles en faveur de la paix ainsi que l’institution d’une journée nationale de jeûne et de prières.

Le Bishop Benjamin Boni, dans son traditionnel message épiscopal à l’occasion du culte de longue veille, le 31 décembre 2019, avait déjà tiré la sonnette d’alarme sur les risques que les échéances pouvaient faire courir à la nation entière dans un contexte socio-politique sensible.

Ces craintes étaient justifiées puisque le mois d’août a été émaillé de violences dans certaines villes du pays. Des marches éclatées de l’opposition pour protester contre la candidature à un troisième mandat du Président Alassane Ouattara se sont muées en affrontements intercommunautaires qui ont fait une dizaine de morts et causé de nombreux dégâts matériels.

Le Premier ministre Hamed Bakayoko vient d’effectuer, à cet effet, une tournée dans les quatre villes du pays qui ont été fortement secouées par les violences. Il s’agit de Bonoua, Gagnoa, Divo et Daoukro.

Dans la même catégorie