AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Cent quarante-quatre nouveaux cas enregistrés lundi APS MACKY SALL PROMET UNE RÉORIENTATION DES ALLOCATIONS BUDGÉTAIRES EN FAVEUR DE L’EMPLOI APS LE CHEF DE L’ETAT ANNONCE L’ALLÈGEMENT DU COUVRE-FEU À DAKAR ET À THIÈS APS L’ÉDITION 2021 DE LA CAN U17 ANNULÉE (MÉDIAS) APS DES FEMMES LEADERS POLITIQUES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR UN DIALOGUE CONSTRUCTIF APS HIÈS REÇOIT SA DEUXIÈME DOTATION DE VACCINS ANTI-COVID GNA COVID-19 Vaccination: GHS vaccinates 300,000 people within a week ANGOP COVID-19: ANGOLA DETECTA VARIANTES SUL-AFRICANA E INGLESA ANP Diffa : Forte mobilisation des femmes à la célébration de la journée du 8 mars dans la ville ANP Présidentielle au Niger : Mahamane Ousmane dépose un recours devant la Cour Constitutionnelle

Côte d’Ivoire-AIP/ Les enseignements perturbés dans le secondaire à Odienné


  23 Février      13        Education (4458),

   

Odienné, 23 fév 2021 (AIP)- L’enseignement secondaire, à Odienné, connaît des perturbations, initialement isolées, mais qui se sont prolongées et étendues, mardi 23 février 2021, à l’ensemble des écoles de la ville.

Un mouvement d’humeur, lundi, des élèves de la 2nde A du lycée 2, lié à un problème de salles de classe, est à l’origine des troubles. Ceux-ci, pour manifester leur mécontentement ont, à coup de jets de pierres, et bénéficiant de la solidarité de la grande majorité des élèves, provoqué l’arrêt des cours dans leur établissement, en ce premier jour de reprise après les congés de février.

Un groupe d’élèves de ce lycée va se déporter, par la suite, au lycée 1 pour déloger leurs camarades. Un déploiement efficace des forces de police a permis de circonscrire les troubles (empêchant une extension aux écoles secondaires privés) et de ramener le calme.

C’est alors que l’on croyait la situation normalisée en ce deuxième jour, avec des élèves présents aux cours tôt le matin, que des perturbateurs dès la deuxième heure, vont provoquer l’arrêt des enseignements au lycée 2. Jets de pierres, panique, sortie des classes et déferlement d’élèves dans la rue, le mouvement cette fois s’étend à tous les lycées et collèges de la ville.

Selon la version officielle, des élèves du lycée 1 auraient conduit le raid sur le lycée 2 en guise de représailles. Il s’agissait de rendre la monnaie à leurs camarades du lycée 2 qui les avaient délogés la veille.

Toutes les écoles secondaires sont ainsi restées fermées la journée même si au niveau de la direction régionale de l’Education nationale, on garde bon espoir d’une reprise dans le calme dès mercredi matin, après des mouvements estimés injustifiés, ceux intervenus mardi surtout.

A en croire le proviseur du lycée 2, Brahima Sylla, le problème de salle de classe de la classe de 2nde A, à l’origine des troubles, est résolu depuis lundi. Aucune raison valable, pour lui, ne justifie donc les dernières violences et ne saurait encore moins expliquer un prolongement.

Dans la même catégorie