GNA Parliament set to vet President’s nominees GNA COVID-19: Ghana records more than 600 daily infections AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Deux tonnes de ciment et un million pour soutenir la construction de deux mosquées à Tengrela AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre KKB attendu dimanche dans le village du président Laurent Gbagbo APS UNE ASSOCIATION FRANÇAISE OFFRE DU MATÉRIEL MÉDICAL À L’HÔPITAL RÉGIONAL DE THIÈS APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : AUGUSTIN SENGHOR DIT SE PRÉSENTER EN CANDIDAT FAVORI APS DES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ NOUÉS À DIOURBEL POUR OFFRIR DES EMPLOIS À 308 JEUNES APS LE SIÈGE DE LA ZONE A DE L’UFOA SERA DÉLOCALISÉ À DAKAR AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement de la deuxième dose de la vitamine A et de déparasitant à Gbéléban AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le premier préfet du département de Bonon présenté à la population

Côte d’Ivoire-AIP/ Les germes de la division encore présentes faute de conditions pour aller à la « vraie » réconciliation


  1 Janvier      15        Société (27649),

   

Abidjan, 1er jan 2021 (AIP)- Le président de la conférence annuelle de l’Eglise méthodiste unie Côte d’Ivoire (EMUCI), Bishop Benjamin Boni, estime que les germes de la division sont encore présentes dans le pays, faute de conditions pour aller à la « vraie » réconciliation.

« Les germes de la division n’ont pas encore disparu parce que les conditions ne sont pas encore réunies pour aller à la vraie réconciliation et la paix qui favorise un dialogue national vrai, fraternel et sans a priori réducteur », a déclaré, vendredi 1er janvier 2021, Bishop Boni dans son adresse à l’occasion du nouvel an.

Pour cela, il demande au président de la République, Alassane Ouattara, « de faire sa part » en œuvrant à la libération effective des prisonniers politiques et militaires, au retour des exilés, à la cessation de toutes les injustices et de tous les crimes et la fin de l’impunité en vue d’offrir à la Côte d’Ivoire en 2021, « les conditions d’un vivre ensemble paisible ».

Tout en exprimant la compassion de l’Eglise à toutes les familles dans l’épreuve, il a appelé le peuple ivoirien à tourner son regard vers le Dieu de l’espérance pour venir à bout de « la peur, l’angoisse et le silence » dans le contexte anxiogène que se présente la nouvelle année 2021.

Le Bishop Benjamin Boni a livré son message lors du culte de la longue veille pour l’accueil de l’an 2021, qu’il a présidé au temple Cité de grâce d’Anoumabo, dans la commune de Marcory, une localité faisant partie du district Abidjan-Sud, dans le découpage ecclésiastique de la conférence.

Son sermon a porté sur le thème « Et qui est mon prochain », extrait de l’évangile de Luc chapitre 10, verset 37.

(AIP)

Dans la même catégorie