GNA « It is in our collective interest to take the COVID-19 vaccine » – Veep GNA Election Petition: Peace Council appeals for peace after Supreme Court’s judgement GNA Ablekuma Central sensitises residents on Covid-19 GNA Agyeman-Manu: internationally-acclaimed, experienced, astute grassroot politician ANG as da junta militar esmagam manifestações provocando mortes em várias cidades ANG Um ano de exercício presidencial/ PR promete desenclavamento da Guiné-Bissau ANG OMC/Nigeriana Ngozi Okonjo-iweala assume hoje liderança da organização ANG Infraestrutura rodoviária/ Presidente da Republica instrui ministro das Obras Públicas a concluir reabilitação da Rua Boé ANG Covid-19/Alto Comissariado beneficia de nove ambulâncias para transportes de doentes da pandemia AIB Promotion immobilière, réconciliation et  insécurité  en couverture des quotidiens burkinabè

Côte d’Ivoire-AIP/ Les leaders communautaires dénoncent l’incivisme et la manipulation politique à l’origine des conflits à Divo


  29 Janvier      11        Société (29310),

   

Divo, 29 jan 2021 (AIP) – Les leaders communautaires de Divo ont identifié et dénoncé, jeudi 28 janvier 2021, à la préfecture de région, l’incivisme et les manipulations politiques comme deux des trois principales causes des violences dans le département de Divo.

Ce diagnostic a été posé à l’occasion d’une rencontre d’échanges communautaires entre la chefferie traditionnelle, les chefs de communauté, les guides religieux, des leaders de jeunes et des leaders de femmes, sur l’initiative de la section ivoirienne de l’ONG internationale, West Africa network for peacebuilding (WANEP-CI).

Les participants ont identifié les causes standards des conflits en Côte d’Ivoire et mis l’accent sur la spécificité de Divo en déterminant, en plus, trois causes principales, à savoir la manipulation politique à l’approche des élections, au cours et après celles-ci, l’incivisme, et le non-respect de l’autorité traditionnelle incarnée par le chef suprême.

Selon les participants, les hommes politiques de la région se montrent assez conciliants dans la journée, avec des messages de paix, mais une fois la nuit venue, ils rendent visite aux communautés pour distiller des messages contraires, surtout à la frange des jeunes, à qui sont distribués des prébendes afin d’aller s’en prendre aux adversaires. Le moyen de la rumeur est à cet effet utilisé pour atteindre les objectifs, a-t-on souligné.

Le chef suprême de la chefferie traditionnelle du Lôh-Djiboua, Tégbo Aliko, a annoncé qu’en prélude aux législatives prochaines, la chefferie de Divo va rencontrer les différents prétendants, pour inviter ceux-ci à adopter une attitude de paix, en évitant les injures et en se respectant mutuellement, afin d’éviter de nouvelles violences dans le département. Une sensibilisation continue des jeunes a été recommandée.

La représentante du préfet, Guéhi Jeannette, Secrétaire générale de préfecture, et le chargé de projet à Wanep-ci, Dano Servet Pacco, ont salué les responsables communautaires pour leur implication pour des élections apaisées à Divo. « Il faut qu’on ait la volonté d’aller à la paix et chacun de nous doit prendre l’engagement d’être le gardien de cette paix », a recommandée Mme Guéhi.

Les 21 et 22 août 2020, une manifestation des femmes de l’opposition à Divo contre le 3ème mandat du président Ouattara a dégénéré en affrontements entre jeunes, provoquant la mort de huit personnes, de nombreux blessés et d’importants dommages matériels. Lors des dernières législatives, des résultats contestés avaient conduit à des violences et des destructions de biens dans la ville.

Financé par la fondation, Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), le projet d’échanges communautaires pour des élections apaisées est intitulé, « La société civile engagée et mobilisée pour des élections pacifiques et crédibles en Côte d’Ivoire en 2020 ».

Dans la même catégorie