AIP Législatives 2021: Le candidat de EDS à Yakassé-Attobrou veut œuvrer pour un partage équitable des revenus de l’État AIP Les prix de l’essence et du gasoil inchangés pour mars 2021 AIP Législatives 2021 : La candidate du RHDP en campagne à Gouakarouo AIP Législatives 2021 : Le candidat du RHDP au contact des populations de Yamoussoukro AIP Législatives 2021: Diakité Tawakkal, candidat pour jouer pleinement le rôle de député AIP Le 12ème chef du village d’Ahibango reçoit son arrêté de nomination AIP Législatives 2021 : Le candidat de la coalition de l’opposition à Adiaké anime son premier meeting de campagne AIP Législatives 2021 : L’indépendant Bombo Koffi propose une répartition équitable des richesses AIP Un dysfonctionnement des lampadaires de la Nationale A3 à Niakara AIP Agir pour les jeunes 3 : 70 jeunes de Sakassou reçoivent des chèques

Côte d’Ivoire-AIP/ Les pompiers civils, des agents de développement en mission (feature)


  26 Janvier      17        Société (29344),

   

San-Pedro, 26 janv 2021 (AIP)-Les pompiers civils, officiellement en fonction depuis avril 2016 au centre de secours d’urgence, assurent leur mission d’agents de protection et de développement à San-Pedro, selon les autorités qui invitent les populations à leur accorder le soutien nécessaire pour plus d’efficacité dans leurs actions.

Placée sous la tutelle de l’Office National de la Protection Civile (ONPC), le centre de secours d’urgence ou la caserne des pompiers civils de San-Pedro est opérationnelle, depuis son inauguration, avec une soixantaine d’agents faisant partie de la première promotion de ce corps composée de 1.500 éléments issus d’un recrutement exceptionnel en 2014. Ils interviennent dans la lutte contre les incendies, le secours sur les lieux d’accidents de la circulation, les assistances à personnes et apportent divers secours aux populations en détresse, avec les équipements nécessaires notamment, des ambulances, des camions d’incendie et divers autres matériels.

Un millier d’interventions et plus de 1.200 victimes transportées au cours de l’année 2020

Au cours de l’année 2020, par exemple, les pompiers civils ont fait près de 1000 interventions diverses (633 du 1er janvier au 22 août et 284 du 28 septembre au 20 décembre) portant sur les accidents de la circulation, les assistances à personnes, les incendies et les cas de noyades. Au total, ils ont transporté (ou évacué) vers les structures sanitaires plus de 1.200 victimes au cours de l’année.

Les accidents de circulations (collision entre véhicules, personnes renversées sur la voie publique et accidents impliquant les motos et les véhicules) sont plus dominants dans les interventions, avec plus de 630 interventions. Ils sont suivis des assistances à personnes (plus 230 cas), des cas d’incendies (quelques dizaines). Des personnes mortes par noyade qui ont été soustraites des eaux et celles qui ont pu être sauvées, bouclent la liste des interventions.

Les assistances à personnes concernent notamment, les personnes éprises d’un malaise nécessitant une évacuation, les femmes en travail et les personnes tombées dans un puits. Les pompiers ont été beaucoup plus sollicités pour ces cas pendant la période de couvre-feu sanitaire lié à la maladie à coronavirus (COVID-19). Cela était dû au fait que les véhicules personnels ne pouvaient plus circuler facilement pendant les nuits. Ainsi, au cours de la période d’avril, mai et juin 2020, ils ont fait des interventions nocturnes portant sur 129 cas d’assistance à personnes.
Le travail des pompiers salué à San-Pedro

Les autorités ont fait savoir à plusieurs occasions, à l’attention des populations, que le centre de secours d’urgence basé à San-Pedro est un outil d’aide au développement créé pour protéger les infrastructures, les investissements et sauver les vies des personnes du deuxième pôle économique du pays. Elles ont salué publiquement le travail abattu par les pompiers dans la localité.

Le préfet de la région de San-Pedro, préfet du département de San-Pedro, Ousmane Coulibaly, et ses collaborateurs apportent souvent leur soutien moral aux soldats du feu par leur présence physique sur les lieux d’incendies. En tant que coordonnateurs départementales des actions de lutte contre le COVID-19, ils ont apprécié particulièrement les nombreuses interventions nocturnes en matière d’assistance à personnes effectuées par les pompiers pendant la période du couvre-feu sanitaire.

Le maire de San-Pedro, Anoblé Félix, rend également hommage aux éléments du centre de secours d’urgence pour le courage et le dévouement dont ils font preuve pour sauver les vies et protéger les biens. Il considère se réjouit de leur présence dans. Le samedi 28 novembre 2020, il a remis officiellement leurs matériels qui avaient été remis en l’état par la mairie à savoir, un fourgon pompe-tonne d’incendie et deux véhicules de type 4×4. Ils avaient été endommagés par des populations en colère contre eux.

«C’est un outil de développement qu’il faut protéger», indiquait le directeur général adjoint de l’ONPC, lieutenant-colonel Fanoux Jean de Qarence, le 24 novembre 2020, à San-Pedro, lors d’une mission d’inspection des examens de fin de formation de la deuxième promotion de pompiers civils.

Au sein de la population, le travail des pompiers est également reconnu, mais une certaine opinion leur reproche d’arriver en retard sur les lieux d’intervention.

Des difficultés à l’offre de services des pompiers civils

Les pompiers ont été souvent victimes d’attaques de la part de populations en colère qui les ont empêchés de faire leur travail au motif qu’ils sont arrivés en retard sur des lieux d’incendies. Ils ont été plusieurs fois lapidés sur le terrain d’intervention et leurs matériels de travail notamment, les véhicules ont été saccagés.

Par exemple, le 23 décembre 2019, suite à une intervention sur les lieux d’un incendie dans un quartier, leur fourgon pompe-tonne d’incendie et d’autres véhicules avaient été saccagés par des individus en colère qui s’étaient également attaqué à leur caserne.

Revenant sur les faits dans un entretien à l’AIP, le 24 novembre 2020, l’ex-chef du centre de secours d’urgence, Kéita Dramane (qui a assumé cette fonction d’août 2017 à décembre 2020) a expliqué que l’équipe d’intervention était arrivée sur les lieux. Après la reconnaissance du feu, les pompiers ont constaté que l’origine était électrique parce que le feu touchait les câbles électriques du réseau de l’éclairage public. Dans l’attente de l’intervention d’une équipe de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) avant d’attaquer le feu, la foule s’était révoltée et a pris à partie les pompiers.

M. Kéita Dramane a fait savoir, par ailleurs, que les équipes d’intervention éprouvent d’énormes difficultés pour sortir de la caserne à cause du mauvais état de la route qui les sépare du centre-ville où ils sont sollicités pour la plus part des interventions. De plus, les équipes sont souvent obligées de marquer des arrêts aux endroits où les voies sont obstruées ou rétrécies par le commerce ou souvent traversées par des fils électriques des branchements anarchiques dans certains quartiers.
Des sensibilisations contre les attaques sur les pompiers

Les autorités déplorent les actes d’incivisme et de vandalisme contre les pompiers et invitent les populations à se ressaisir.

Les responsables du centre de secours d’urgence de San-Pedro ont déjà initié plusieurs campagnes de sensibilisation sous la présidence du préfet. Ils ont encore en projet une autre campagne de sensibilisation à travers les radios locales.

Lors de la cérémonie de remise de leurs véhicules, le maire Anoblé Félix, a longuement exhorté les populations à prendre particulièrement les pompiers comme leurs amis et à éviter de les empêcher d’accomplir leur mission. Il a invité les chefs de quartiers, des communautés et les leaders de jeunesse à s’investir dans la sensibilisation afin de mettre fin à tout acte de vandalisme sur les agents, les infrastructures et le patrimoine de l’Etat.

A propose de leur retard sur les lieux, le lieutenant-colonel Fanoux a relevé que très souvent les pompiers ne sont pas prévenus à temps. «Quand on est prévenu à temps, on réagit très vite», a-t-il dit. Il demande aux populations de faciliter la tâche aux pompiers afin qu’ils leur apportent des services de qualité.

Il avait annoncé que l’Office National de la Protection Civile (ONPC) poursuivra les actions de sensibilisation à l’endroit des populations pour protéger les pompiers. Ces sensibilisations ont déjà eu lieu dans certains chefs-lieux de région notamment, à Guiglo, Divo, Agboville, à Odienné et à Séguéla.

Le Corps de sapeur-pompier civil est un nouveau corps qui a été créé en Côte d’Ivoire en 2014 dans le cadre de la politique de réinsertion sociale des ex-combattants. Déployés dans 30 centres de secours d’urgence à travers le pays, ils assurent les mêmes missions que les sapeurs-pompiers militaires.

Après la première promotion qui a bénéficié d’un recrutement exceptionnel et formée à Bouaké, les éléments de la deuxième promotion (177 officiers) ont été recrutés sur concours d’entrée à la fonction publique en 2017. Ils ont bénéficié d’une formation à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) complétée par une formation pratique au centre de secours d’urgence de San-Pedro.

Dans la même catégorie