MAP CHAN des joueurs locaux (3è journée/Groupe C) : Le Maroc bat l’Ouganda (5-2) et passe en quarts de finale MAP Nigeria : Buhari remplace les principaux chefs de l’armée MAP L’accélérateur marocain « La startup Factory » reçoit le Label AFRIC’INNOV APS COVID-19 : A FATICK, LES DOUANES SE MOBILISENT CONTRE TOUT TRAFIC ILLICITE DE DOSES DE VACCINS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les retraités de la CGRAE se forment pour l’amélioration de leurs conditions de vie AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Plus de 850 personnes bénéficient du FASI dans la région du Worodougou AIP Côte d’Ivoire – AIP/ 53 personnes recrutées pour les THIMO à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des intrants biologiques à la disposition des agriculteurs de Korhogo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Urbanisme: Koné Bruno annonce la restructuration de cinq quartiers précaires d’Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lutte contre le Covid-19 : 85 voyageurs interceptés et refoulés aux portes d’Odienné

Côte d’Ivoire – AIP/ Les populations de Séguéla invitées à semer la concorde entre les cadres


  3 Janvier      12        Société (27816),

   

Séguéla, 3 jan 2021 (AIP) – Le président du conseil régional du Worodougou, Bouaké Fofana, a invité les populations de Séguéla à éviter d’être à la base des dissensions entre les élus et cadres du département en allant raconter des ragots chez les uns et les autres.

« Il y a des gens, lundi, ils sont chez Bouaké Fofana pour dire que Diomandé Mamadou (député de la commune, ndlr) a dit ça derrière toi. Mardi, ils sont chez Diomandé Mamadou pour dire autre chose de Bouaké Fofana. C’est dans ça qu’ils gagnent leur pain. Ce n’est pas bon », s’est exprimé le président du conseil régional, vendredi 1er janvier 2021, à l’occasion de la remise de matériel de premiers secours aux sapeurs-pompiers civils de la localité.

Selon lui, les cadres écoutent parfois ces personnes friandes de commérages ‘’par politesse’’.

« Vos élus, vos cadres savent où ils vont. Par conséquent, ne perdez pas votre temps à créer des difficultés, la mésentente entre eux. Si des gens ont besoin de 5 000 francs qu’ils demandent clairement. Si on a ça, on va donner. Ils n’ont pas besoin de créer la zizanie entre les cadres, il n’y a pas besoin d’aller critiquer les uns chez les autres pour avoir 5 000 francs, 10 000 francs », a ajouté Bouaké Fofana qui a reconnu qu’il y a certes parfois des désaccords entre eux, mais cela est surmonté par un dialogue constant instauré par le Premier ministre Hamed Bakayoko et le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro.

Malgré leur appartenance, tous au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), les cadres et élus du département de Séguéla évoluent en différents clans qui sont des fois opposés sur le terrain, portant un coup de frein au développement de la capitale de la région du Worodougou.

(AIP)

Kkp/kp

Dans la même catégorie