ANP Dernière décade du mois de Ramadan: Nuit du destin (laylatoul Qadr) et Préparatifs d’Aid El Fitr à Niamey AGP Gabon/Retraite complémentaire obligatoire: certains salariés restent pessimistes AGP Gabon : Un gabonais interpellé à Oyem avec cinq pointes d’ivoire APS LIGUE 1 : L’AS PIKINE NOUVEAU LEADER APS L’OMVG LANCE SON PLAN DIRECTEUR DE DÉVELOPPEMENT INTÉGRÉ APS MATAM : ’’BEAUCOUP D’AVANCÉES’’ SUR LES INDICATEURS (IA) APS LE CEMGA ENCOURAGE LES MILITAIRES DU 22ÈME BATAILLON À ’’DÉVELOPPER LA POLYVALENCE’ APS UNIVERSITÉ IBA DER THIAM : UN DÉLAI DE SIX MOIS ANNONCÉ POUR TERMINER LES CHANTIERS ANP Élections du maire de Maine Soroa (Diffa): Ibrahim TANDJA du MNSD-Nassara élu maire de la ville ANP D’importantes pluies avec des risques d’inondations sont attendues au Niger en 2021 (Prévisions)

Côte d’Ivoire-AIP/ Les populations de Tanda mécontentes des délais de paiement des factures d’électricité


  6 Novembre      9        Société (31705),

   

Abidjan, 06 nov 2020 (AIP)-Des populations du département de Tanda ont exprimé, jeudi 5 novembre 2020,leur mécontentement quant au délai de paiement des factures du mois d’octobre imposé par  la compagnie ivoirienne d’électricité ( CIE)..

Des usagers, dans leur ensemble, se plaignent des factures reçues ces derniers mois et qui ne respectent pas l’intervalle de  deux  mois  entre chaque édition de facture.

“Ces  factures nous posent de véritables problèmes, déjà le mois passé la date limite était le 13 octobre et ce mois ci encore on me demande de  payer la facture dont la date limite de paiement est pour aujourd’hui 05 novembre, une facture que j’ai même reçu ce jour « , souligné  un riverain, Koffi Adama Ouattara.

Pour Adjéi Collette, vendeuse d’igname au marché de Tanda, il s’agit d’une méprise de la part des gestionnaires de cette campagne parce que les factures n’ont pas été distribuées à temps, mais aussi elles doivent être payées maintenant c’est à dire seulement un mois après avoir payé la précédente.

Le Chef d’agence, Monné Anoma, a reconnu que pour certains cas, cette fois-ci, les factures ont été distribués en retard. Toutefois, il fait remarquer qu’il s’agit de régler les impayés provoqués par le report des factures dû à la maladie à coronavirus que les consommateurs doivent faire face afin de renouer définitivement avec la tradition.

« Il est possible de permettre vraiment à ceux qui sont dans des difficultés de négocier quelques jours »,  a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie