INFORPRESS Boa Vista: Grupo de sindicalistas anuncia concentração de trabalhadores para sábado em Sal-Rei INFORPRESS Legislativas/Maio: PAICV preparado para conseguir um “bom resultado” – mandatário INFORPRESS Câmara de Comércio do Barlavento abre Incubadora Multissetorial de São Vicente INFORPRESS Brava: CNAD quer que o projecto Renda Brava ganhe sustentabilidade e perdure no tempo INFORPRESS Afrobasket’2021: Cabo Verde reclama da decisão da FIBA em reagendar os jogos com Uganda GNA Parliament okays Hawa Koomson, Oppong Nkrumah, Dr Akoto et al GNA CHMCs trained on resource mobilisation and advocacy APS KAHONE : LES DÉGUERPIS DES ALENTOURS DE L’AÉROPORT RÉCLAMENT DES COMPENSATIONS FINANCIÈRES APS UNE SOCIÉTÉ PROMEUT LA CULTURE DE L’ARTÉMÉSIA POUR VAINCRE LE PALUDISME APS CAN U17 : L’ÉQUIPE SUD-AFRICAINE ATTENDUE CE JEUDI AU MAROC (FÉDÉRATION)

Côte d’Ivoire-AIP/ Les souscripteurs aux assurances appelés à saisir ‘’La médiation de l’assurance’’ pour le règlement à l’amiable des litiges


  11 Février      16        Economie (11234),

   

Abidjan, 11 fév 2021 (AIP)-Les souscripteurs aux différentes catégories d’assurances en Côte d’Ivoire sont invités à saisir la ‘’médiation de l’assurance’’, un groupement constitué entre les sociétés membres de l’Association des sociétés d’assurance de Côte d’Ivoire (ASA-CI) en vue du règlement à l’amiable des conflits pouvant intervenir entre les assurés et les assureurs.

Présentant les opportunités de saisine de cette institution, mercredi 10 février 2021, à Abidjan, le médiateur de l’assurance, Ernest Assamoi Anassé, a précisé que ses recours facilitent le règlement à l’amiable, dans un délai raisonnable, des conflits pouvant survenir entre les assurés et leurs assureurs dans le cadre de l’exécution des contrats d’assurance par la prise de décisions justes, rapides et satisfaisantes pour les deux parties.

Il a également ajouté que cela permet de faciliter le maintien et la poursuite des relations d’affaires entre les assurés et assureurs, des relations d’affaires qui s’inscrivent en principe dans la durée, de réduire drastiquement le nombre de dossiers portés devant le tribunal et d’obtenir ainsi les décisions dans un laps de temps court.

In fine, a relevé le médiateur, cette initiative participe à l’amélioration de l’image de marque des assureurs auprès de la population, ce qui aura pour conséquence à terme de susciter un engouement pour les produits d’assurance, d’où l’accroissement du chiffre d’affaires du secteur.

Le médiateur peut être saisi par l’assuré, la victime ou le bénéficiaire d’un contrat d’assurance, toute personne dûment mandatée pour représenter l’assuré, la victime ou le bénéficiaire du contrat, les associations de consommateurs et les professions juridiques et les sociétés d’assurances.

La saisine de l’institution se fait par une procédure écrite. A cet effet, l’assuré doit transmettre au médiateur un dossier de réclamation comprenant un résumé du litige, un courrier éventuel de l’assureur exprimant sa position au sujet du litige, des copies des contrats concernés par le litige, l’échange de courriers avec l’assureur exprimant sa position au sujet du litige, tous autres documents utiles à l’étude du dossier.

Née en 2018, la médiation d’assurance a déjà réceptionné 95 réclamations formelles dont 64 dossiers pour la branche automobile, soit 67% des réclamations et 31 autres plaintes, soit 33% ont porté sur les branches vies, responsabilité civile professionnelle trois dossiers, caution un dossier, pension de retraite, neuf dossiers et divers trois dossiers.

Au niveau des résultats, sur les dossiers recevables, c’est-a-dire relevant de la compétence du médiateur, le taux de réussite se situe au-dessus de 75%, note-t-on.

Dans la même catégorie