APS ARACHIDE : À KAOLACK, LA SONACOS EST EN RETARD SUR SES OBJECTIFS DE COLLECTE (DIRECTEUR) APS L’UNICEF OFFRE DES KITS SCOLAIRES À DES ÉLÈVES DE FAMILLES VULNÉRABLES DE ZIGUINCHOR GNA Kotoko moves to third place on league log after beating Dwarfs GNA Ayebeng Memorial Kindergarten Block gets facelift GNA Avoid over enrollment of school pupils- Director of Education GNA Parliament stands down motion to suspend payment of university fees GNA Sandema traders disregard COVID-19 protocols GNA COVID-19 Awareness: NCC calls for support GNA President appoints Akwasi Agyeibi Prempeh as Commissioner of AIB GNA Introduction of COVID-19 vaccines will be based on effectiveness, availability

Côte d’Ivoire – AIP/ Les violences conjugales touchent tous les milieux, révèle une cinéaste


  8 Décembre      15        Société (27506),

   

Abidjan, 08 déc 2020 (AIP) – La cinéaste ivoirienne, Evelyne Liy Juhen, réalisatrice et productrice ivoirienne du film « Résolution » sur la dénonciation des violences faites aux femmes, a révélé lors d’un panel sur les violences conjugales que ces violations de droits des femmes ne concernent pas uniquement les personnes défavorisées mais touchent également des femmes aisées.

« Souvent on parle de violence de femmes qui vivent dans les fins fonds de l’Afrique et qui non pas de moyens. Dans la violence, on a des avocates, des ministres, des cadres, tous types de femmes qui vivent dans la violence et c’est important de le montrer », a déclaré samedi 05 décembre 2020, à Abidjan, Liy Juhen, intervenant sur la préoccupation d’un participant qui demandait pourquoi le film a utilisé une femme aisée comme actrice principale pour montrer les violences.

Pour elle, les femmes ne devraient pas s’appuyer sur leur manque de moyens financiers pour subir les violences et rester dans les foyers, les invitant à dénoncer leurs bourreaux pour que le pire soit évité.

Le long métrage « Résolution » a été projeté au cours d’un panel sur les violences faites aux femmes. Le film parle de l’histoire d’une femme mariée, et cadre qui subissait de façons récurrentes les violences verbales et physiques de son conjoint.

Ce panel, qui a porté sur des échanges sur le film et sur les différents types de violences et leurs impacts sur les victimes, s’inscrit dans le cadre des 16 jours d’activisme contre le Violences faites aux femmes, soutenus financièrement par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) en collaboration avec ONU femmes.

Dans la même catégorie