AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Cent quarante-quatre nouveaux cas enregistrés lundi APS MACKY SALL PROMET UNE RÉORIENTATION DES ALLOCATIONS BUDGÉTAIRES EN FAVEUR DE L’EMPLOI APS LE CHEF DE L’ETAT ANNONCE L’ALLÈGEMENT DU COUVRE-FEU À DAKAR ET À THIÈS APS L’ÉDITION 2021 DE LA CAN U17 ANNULÉE (MÉDIAS) APS DES FEMMES LEADERS POLITIQUES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR UN DIALOGUE CONSTRUCTIF APS HIÈS REÇOIT SA DEUXIÈME DOTATION DE VACCINS ANTI-COVID GNA COVID-19 Vaccination: GHS vaccinates 300,000 people within a week ANGOP COVID-19: ANGOLA DETECTA VARIANTES SUL-AFRICANA E INGLESA ANP Diffa : Forte mobilisation des femmes à la célébration de la journée du 8 mars dans la ville ANP Présidentielle au Niger : Mahamane Ousmane dépose un recours devant la Cour Constitutionnelle

Côte d’Ivoire-AIP/ L’indiscipline au BURIDA ne sera plus tolérée, prévient Tiburce Koffi


  8 Février      10        Arts & Cultures (1496),

   

Jacqueville, 08 fév 2021 (AIP)- Le « nouveau » Bureau ivoirien du droit d’auteur (BURIDA) ne sera plus un « BURIDA de l’indiscipline », a martelé son président du conseil d’administration, Tiburce Koffi, samedi 6 février 2021, à Jacqueville, lors de la cérémonie de clôture du séminaire de restitution et de validation des travaux pour la restructuration de la structure.

« Je vous rassure que ce ne sera plus un BURIDA de l’indiscipline. (…) Tout artiste qui va se comporter comme un manant sera viré », a fait savoir M. Koffi, indiquant qu’être artiste doit être une référence de qualité pour l’individu.

Le président du conseil d’administration a promis de sortir au terme de la restructuration, un BURIDA nouveau, responsable, géré comme il faut, dans la plus grande transparence. « Vous savez, les trous financiers sortis des caisses du BURIDA sont énormes. Sous Tiburce Koffi, il n’y aura pas ça. Je suis venu pour faire du propre (…) et je mettrai de l’ordre avant de partir », a-t-il insisté.

Il a expliqué que son équipe est en train de tout numériser pour que les artistes suivent eux-mêmes le parcours de leur argent parce que toutes les crises au sein de la structure tiennent foncièrement au problème de perception et de répartition des fonds.

Pour juguler cette équation de mal gouvernance, Tiburce Koffi entend doter désormais le BURIDA d’outils informatiques performants.

Réunis à Jacqueville les 4, 5, 6 et 7 février 2021 pour réfléchir sur les rapports des commissions présentés au conseil de gestion, la soixantaine d’artistes présente au séminaire a approuvé à l’unanimité le rapport de synthèse de la validation des travaux pour la restructuration du BURIDA.

Dans la même catégorie