AIP Législatives 2021: Les élections se sont déroulées dans la sérénité à Bocanda AIP Séverin Guibessongui rend hommage à sa défunte suppléante de Niakara-Tortiya-Arikokaha AIP Législatives 2021 : Le dépouillement observé dans les différents bureaux de vote à Man dès 18 h AIP Législatives 2021 : Beugré Mambé félicite la population de Songon pour sa participation au scrutin AIP Législatives 2021 : Au total 94 bureaux de votes sécurisés dans la commune de Songon AMI Colloque de réflexion sur le bilan de la présidence mauritanienne du G5 Sahel AMI CAN U 20 Mauritanie 2021 : le Ghana s’adjuge le trophée MAP Hasna Ammar, une militante infatigable pour l’autonomisation des femmes rurales à Aoufous AIP Législative 2021: Démarrage du dépouillement des votes à San-Pedro AIP Législatives 2021 : Koné Kafana se réjouit du bon déroulement du scrutin à Yopougon

Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONG IFS lance un projet de prévention des violences électorales à Man


  4 Février      12        Politique (15728),

   

Man, 04 fév 2021 (AIP) – L’Organisation non gouvernementale International frendship service (IFS) a lancé mardi 02 février 2021 à Man, un projet de prévention des violences électorales dans la région du Tonkpi.

« Il s’agit de former et de sensibiliser, surtout de contribuer au renforcement des capacités de 175 représentants de groupes majeurs des départements de Man, Biankouma et de Danané aux compétences nécessaires, à la prévention et à la gestion des violences électorales, afin d’instaurer une paix durable », a expliqué le président de l’ONG IFS, Bih Alexis.

Cette rencontre a permis d’instruire différentes parties prenantes sur plusieurs thèmes, entre autres, la contribution de la société civile ainsi que des forces de défense et de sécurité dans la prévention et la gestion des violences électorales dans le Tonkpi.

Une communication a également porté sur le projet ECOTER visant l’appui au développement économique et écologique des territoires ruraux, et qui finance IFS dans ses activités de prévention des conflits électoraux.

M. Bih a en outre souligné que dans un futur proche, des équipes vont sillonner les trois départements concernés par le projet pour sensibiliser les populations.

Par ailleurs, une tribune sera ouverte dans le cadre de ce projet en vue de permettre aux candidats aux législatives du 6 mars 2021, de présenter leurs programmes aux populations et de prendre l’engagement de bannir la violence avant, pendant et après les élections.

« Évoquer ces questions de la violence électorale n’est pas un exercice de trop. Man est une zone particulière. C’est une question de bon sens parce que les élections locales charrient plus d’émotions que toute autre élection. C’est pour cela que cette activité convient au projet ECOTER, représenté par le conseil régional », a affirmé le secrétaire général 1 de la préfecture de Man, André Kouakou Bah Yao.

Dans la même catégorie