APS JOSEPH KOTO SE VERRAIT PLUS À LA TÊTE D’UNE ÉQUIPE NATIONALE QUE D’UN CLUB APS COVID-19 : DAKAR ET THIÈS RESTENT SOUS COUVRE-FEU POUR HUIT JOURS SUPPLÉMENTAIRES APS RÉFRACTAIRE AU TRAFIC D’INFLUENCE, MARÈME FAYE SALL POUR DES SOLLICITATIONS DIRECTES APS JOSEPH KOTO : ‘’C’EST DIFFICILE DE SUIVRE LE CHAN SANS LE SÉNÉGAL’’ APS LA MAIRIE DE DIAMNIADIO ADOPTE UN BUDGET ANNUEL DE PRÈS DE 3,4 MILLIARDS DE FRANCS CFA APS DES SCIENTIFIQUES SE PENCHENT SUR LA FIABILITÉ DES VACCINS CONTRE LE COVID-19 APS DES SÉNÉGALAIS DE PROVINCES CATALANES RÉCLAMENT UN CONSULAT DE PROXIMITÉ APS ABDOULAYE DIOP : « CHEIKH NGAÏDO BÂ ÉTAIT REMARQUABLE PAR SON ÉLÉGANCE SUR TOUS LES PLANS » APS GRAINES D’ARACHIDE : PLUS DE 46.000 TONNES COLLECTÉES, SELON MODOU DIAGNE FADA AIP COVID-19: Des cas graves en réanimation et sous assistance respiratoire (Ministère)

Côte d’Ivoire-AIP/ LouiSimone Guirandou Gallery participe à l’édition 2020 de l’ART X Lagos


  3 Décembre      4        Arts & Cultures (1393),

   

Abidjan, 03 déc 2020 (AIP)- La LouiSimone Guirandou Gallery d’Abidjan, participe, depuis mardi 2 jusqu’au mercredi 9 décembre 2020, à la 5ème édition de l’ART X Lagos, première foire d’art internationale en Afrique de l’Ouest, fondée et lancée en 2016.

A cette édition 100 % digitale à cause de la crise du coronavirus, la galerie présente les œuvres de trois artistes, Ablade Glover du Ghana, Nù Barreto de la Guinée-Bissau et Sess Essoh de la Côte d’Ivoire.

Ablade Glover vit et travaille à Accra. Ses thèmes préférés sont constants, la femme établie dans son rôle de mère, sœur, confidente, épouse. Il travaille les scènes de marché qui, à ses yeux, font le lien entre le village et la ville, le passé et le présent, les foules et enfin les paysages. Ses compositions semblent abstraites mais se révèlent, à distance, très réalistes, grouillantes de vie et de couleurs. Utilisant les teintes chaudes de son pays, il dépeint des scènes vibrantes de la vie Ghanéenne.

Nù Barreto, lui est né à São Domingos en Guinée-Bissau, mais vit et travaille à Paris en France. A travers une symbolique forte exprimée dans les formes, les couleurs et les motifs, il attire l’attention sur les nombreux fléaux qui frappent et gangrène son pays et le continent africain tout entier – la pauvreté, la souffrance et la discrimination – conduisant si souvent sa jeunesse sur les routes dangereuses de l’exil.

Le travail de Nù Barreto repose sur une technique mixte alliant dessin, collage et récupération.

Internationalement connu et reconnu pour son talent et son travail depuis ses premières expositions en 1997, les œuvres de Nù Barreto sont exposées à travers le monde.

Quant à Sess Essoh, il est originaire de Dabou, vit et travaille à Abidjan. Diplômé de l’Atelier d’Art mural de l’École nationale des Beaux-Arts d’Abidjan en 2012, Sess Essoh développe une pratique transversale à la croisée de la peinture, du collage et de la poésie.

Comme un manifeste, son usage et son maniement des mots incarnent sa personnalité et laissent transparaitre sa grande liberté d’expression dans sa pratique artistique.

Refusant d’être catégorisé, il déploie un large éventail de techniques qu’il met au service d’un discours libre et dégagé de toutes contraintes. En quête permanente de nouveaux supports, les matériaux insolites ou éphémères qu’il utilise (jean, plastique, cahiers,…) confèrent à ses œuvres un caractère unique et une forte charge émotionnelle.

Sess Essoh s’interroge à l’aide d’un procédé de collages et de graphèmes qu’il pose soit sur des panneaux tels des portes, des supports cartonnés ou sur les pages manuscrites d’un livre de cours d’Histoire. Ces graphèmes font appel à notre mémoire collective pour aller au-delà des faux-semblants afin de scruter de nouveaux horizons, un autre chapitre de l’Histoire.

A travers une programmation avant-gardiste et éclectique d’œuvres d’artistes ivoiriens et internationaux, émergents ou confirmés, LouiSimone Guirandou Gallery, anciennement galerie Arts pluriels, est une référence incontournable du paysage culturel Africain.

ART X Lagos a été créé en 2016 par un entrepreneur nigérian, Tokini Peterside, pour mettre en valeur et soutenir l’art contemporain d’Afrique et de sa diaspora. Il attire des patrons locaux et une foule de collectionneurs, conservateurs et critiques internationaux chaque année.

Dans la même catégorie