APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE) ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 32 NOVOS CASOS E 17 RECUPERADOS GNA Protect Children from contracting COVID-19- DCE GNA Court remands businessman for defrauding by false pretenses GNA ‘Amewu’s magic’ will be replicated in Akatsi North next election – DCE GNA Applicant has not shown exceptional circumstance for review application of interogatories- EC

Côte d’Ivoire – AIP/ L’ouverture d’un commissariat de police souhaitée à Kani


  27 Décembre      16        Société (27691),

   

Abidjan, 27 déc 2020 (AIP) – Le président du Conseil régional du Worodougou, Bouaké Fofana, souhaite l’ouverture d’un commissariat de la police nationale à Kani, afin de faire face au problème de sécurité dans le département.

M. Fofana a fait exprimé ce souhait le samedi 26 décembre 2020, à l’adresse du directeur général de l’Office national de la protection civile, Amankou Kassi Gabin, représentant le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, lors de la troisième session ordinaire de la collectivité décentralisée à Séguéla.

« Le second chef-lieu de département de la région du Worodougou qui est Kani n’a aujourd’hui pas de commissariat de police. C’est une demande qui est récurrente. Nous souhaitons que Kani soit doté d’un commissariat de police », a déclaré Bouaké Fofana à propos de l’une des deux doléances faites à l’endroit de l’émissaire du ministre Vagondo Diomandé présent à Séguéla pour l’inauguration de la nouvelle caserne des sapeurs-pompiers civils.

La région du Worodougou, conformément à l’ordonnance n° 2011-262 du 28 septembre 2011 portant orientation de l’organisation générale de l’administration territoriale de l’Etat, est composée des départements de Séguéla et de Kani qui ont une population avoisinant les 400 000 habitants.

« Le problème de sécurité se pose avec acuité et nous sommes obligés quelques fois de recourir aux chasseurs traditionnels appelés ‘’dozos’’, vu l’éloignement des forces de sécurité dans certaines zones de notre région », a ajouté le président du Conseil régional qui a également fait cas, au niveau des doléances, du village de Dienigbé qui est revendiqué concomitamment par les populations autochtones de Vavoua et de Séguéla. Entrainant parfois des tensions de part et d’autre.

Le département de Kani, créé par le décret 2008-248 du 11 septembre 2008, compte un peu plus de 100.000 habitants.

Dans la même catégorie